Pourquoi le mois d’août est-il le plus chaud de l’année, alors que c’est en juin qu'il y a le plus de soleil ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les pourquoi est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Philippe Vandel répond à un pourquoi de l'actu.

L'été a effectivement été chaud. La France vient de connaître son deuxième été le plus chaud depuis 1900, à égalité avec 2015. Et c’est en août qu’il y a eu le plus de journées de canicule, avec des records notamment en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et en Auvergne-Rhône-Alpes. 

Or c’est le 21 juin que l’ensoleillement est maximum dans notre hémisphère (ce qui correspond au solstice d’été). Et pourtant, c’est deux mois plus tard, en août, que le pays connaît ses plus grands pics de température. 

Pourquoi cette contradiction ?

Car notre raisonnement de départ, logique d’un point de vue mathématiques, ne l’est pas sur le plan météorologique, la faute à l’inertie thermique. Concrètement, il faut un certain temps pour que les océans d’une part, et la terre de l’autre, se réchauffent. Il faut des semaines. En juin, les jours sont effectivement plus longs, mais en août la terre et les océans ont emmagasiné une chaleur qu’ils restituent peu à peu. C’est comme le four de votre cuisine : quand vous l’allumez, il met un certain temps à parvenir à la bonne température ; et quand on l’éteint, il met du temps à refroidir.

Et la météo c’est pareil ?

Oui. Le même phénomène d’inertie se produit sur la journée. La température atteint son point culminant avec un retard de l’ordre d'une heure à une heure et demie sur l’éclairement solaire maximum. C’est donc l’après-midi qu’il fait le plus chaud et non pas au moment où le soleil est le plus haut au-dessus de nos têtes.