Geert Wilders, futur prince noir du royaume de la tulipe ?

  • A
  • A
L'histoire de la semaine est une chronique de l'émission Europe week end
Partagez sur :

A 53 ans, Geert Wilders, héros de la droite populiste et xénophobe hollandaise, est en tête des sondages des prochaines élections législatives et pourrait devenir le prochain homme fort des Pays-Bas.  

… Une tignasse toute blanche, en hauteur, tirée vers l’arrière comme une perruque poudrée du 18ème siècle… Un front dégagé, proéminent, une mâchoire massive, carnassière, relevée par des joues curieusement dodues… Des traits durs et poupins à la fois… Quelque chose de « Bill-Clintonien » dans un visage, dont il se dégage toujours une espèce d’arrogance, de crânerie qui pourrait faire sourire si elle n’était pas menaçante…  Une gueule de méchant dans un film de Pixar… La figure de proue de la droite populiste néerlandaise… Geert Wilders, 54 ans en septembre prochain, pourrait devenir, la semaine prochaine, le Prince Noir du Royaume de la Tulipe…

… Geert Wilders, un homme qui promet aux hollandais de leur rendre la hollande…  Les Pays-Bas aux Bataves… Les étrangers à la porte, les musulmans en 1ers… Par ordre de sortie: les turcs et les marocains les 2 principales communautés immigrées du pays, qui sont, d’après lui, des viviers de racailles et de terroristes, des indésirables que Wilders, jure de renvoyer chez eux ou de mettre au pas…

…  Captain Peroxyd, comme l’ont surnommé certains,  ne fait pas dans le détail mais dans la désislamisation… Encore l’une de ses formules… Pas loin, dans son esprit, de la dératisation… Désislamiser les Pays-Bas à la Trump, que Wilders avoue chérir comme une idole… La sélection aux frontières et des charters pour se débarrasser de tous ces étrangers qui pourrissent la petite vie tranquille des bons  néerlandais blancs et chrétiens… Des musulmans que Wilders mets tous dans le même panier : Le  tueur islamiste du réalisateur Théo Van Goh, comme le gamin de 4ème génération qui crache sur une mini-jupe dans la rue, autant que la musulmane qui porte le voile, un torchon de tête, selon la formule « Wildersienne »…

… Pour les autres… Ceux qui se tiennent à carreaux, qui ne se font pas remarquer, pas d’expulsion, pas de prison, mais la fermeture de toutes les mosquées et l’interdiction pur et simple du Coran, que Wilders n’hésite pas à comparer à  Mein Kampf » d’Hitler…  Vous avez compris… Wilders a un petit problème avec les musulmans… Impossible de diagnostiquer l’origine de ce trouble, de cette obsession chez ce quinquagénaire extrêmement secret qui refuse tous les débats et qui se montre rarement en public…  Un homme, habillé d’un gilet Pare-balles en permanence, du kevlar comme une seconde peau, qu’il porterait même sous son pyjama…

… Un homme, dont la boite à lettre est bourrée de menaces de mort, dont le répondeur téléphonique est saturé d’avertissements, dont la vie est remplie de gardes du corps qui ne le lâchent jamais d’une semelle… Le jour… La nuit…  Dehors… Dedans… Chez lui…  Ailleurs… Des policiers d’élite qui le cachent parfois, plusieurs jours, lui et sa femme, dans des bunkers secrets, lorsque la menace est trop élevée…  13 ans que Geert Wilders vit comme ça… Un type, sans doute profondément malheureux, selon son frère… Son ainé de 9 ans qui se souvient d’un petit garçon insupportable, méchant, égocentrique et agressif, un sale môme que ses parents ont failli fiche dehors à l’adolescence…

… Un petit con, né à Venlo, une ville très catholique, pas très loin de Maastricht, dans le sud-est des Pays-Bas... Un fana de Cure et des Sex Pistols, qui se décolore les cheveux depuis une vingtaine d’années, une coquetterie selon certains… Un camouflage, selon d’autres, pour dissimuler des origines asiatiques du côté de sa mère… Une branche venue des anciennes Indes Néerlandaises, avec peut-être, dans l’arbre, une arrière-grand-mère musulmane.…  Impensable pour cet homme qui a commencé à s’intéresser à la politique après 2 années passées en Israël, à la fin de ses études secondaires… Un Kibboutz… La révélation… 30 ans plus tard… Geert Wilders jure qu’Israël est aujourd'hui la dernière ligne de défense face à un islam conquérant, un islam qui rêve selon Wilders de transformer l’Europe en Califat… Une prophétie houellebecquienne