Vendanges : Pole emploi recherche des chômeurs qui aiment le vin

  • A
  • A
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Alors que les vendanges ont commencé, Pole emploi offre l'opportunité à des vendangeurs à la recherche d'emploi de prouver leur motivation.

On accueille Louise Ekland, qui va nous expliquer tous les matins pourquoi les Français sont formidables.

Vous avez de bonnes nouvelles à nous annoncer ?

Nous avons toujours soif de bonnes nouvelles, et ça tombe bien parce que les vendanges ont commencé !
On ne dit pas non, on venait juste de finir le rosé des vacances, et c'est déjà les vendanges dites donc !

Mais je croyais que les vendanges étaient mi-septembre ?

Non, en fait en 50 ans, les vendanges françaises se sont décalées d'un mois, et ceci, à cause du réchauffement climatique.

Ça c'est une mauvaise nouvelle.

Surtout que ça permet aussi aux Anglais de faire du vin. Il faut mettre les auditeurs en garde, vous allez bientôt découvrir le vin pétillant du Sud de l'Angleterre. C'est excellent en bain de bouche contre les aphtes, ça désinfecte, mais méfiance quand même.

Par contre, il y a une bonne nouvelle avec le réchauffement climatique c'est que les vendanges françaises s'étalent désormais de août à octobre, ce qui permet à Pôle Emploi de recruter des vendangeurs pendant trois mois.
C'est très sérieux, l'année dernière rien qu'en Bourgogne, ils ont proposé 3.300 postes, si vous êtes intéressés, contacter maintenant votre agence locale !
Attention, l'annonce précise que les candidats seront "reçus en entretien pour tester leur motivation", donc prévoyez d'amener au minimum une bouteille et n'attendez surtout pas d'y être pour vous imprégner de la culture d'entreprise.
Chablis, Côte de Nuit, Côte de Beaune, il faut tout goûter ! La France est formidable, c'est le seul pays où les chômeurs qui aiment le vin peuvent éventuellement trouver du travail.

Attention, vendangeur c'est un métier très dur, le dos courbé, pour un salaire au Smic.

Et il y a beaucoup d'heures supplémentaires : apéros, pots de départ, afterwork...
Les horaires sont vignobles ou plutôt "ignobles".
Bien sûr en réalité le travail de vendangeur est difficile, mais les Français sont formidables car l'année dernière, 98% des postes proposés ont été pourvus. Il y a même des salariés qui prennent des congés pour faire les vendanges.