Tour de France littéraire : sur la piste des grands auteurs

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Un étudiant en lettres parcourt en VTT les paysages décrits par ses écrivains préférés : La Fontaine, Racine, ou des grands voyageurs comme Sylvain Tesson.

Un étudiant en lettres qui mélange le vélo et la littérature, lancé sur la piste des grands auteurs.

Il parcourt en VTT les paysages décrits par ses écrivains préférés : La Fontaine, Racine, ou des grands voyageurs comme Sylvain Tesson.

Comment s’appelle ce jeune homme ?

Il s’appelle Jean-Acier. Non, ce n’est pas un nom de plume, c’est son vrai prénom. Et Jean-Acier, ça rime avec Jambes d’acier car il est un spécialiste des longues distances.
En 2015, il a roulé 2.000 kilomètres pour son Tour de France littéraire ! C’est Bernard Pivot avec le maillot jaune !
Jean assure qu’il n’est pas dopé et confie "Mon EPO, c’est Victor Hugo !".

Où s’est-il arrêté pendant son Tour de France ?

Du côté de chez Swann, puis à Sète, sur la tombe de Paul Valéry. À Boulogne-sur-Mer, sur les traces d’un autre écrivain-amateur de cyclisme : Franck Ribéry. Rappelez-vous la phrase magnifique prononcée par cet ancien du Vélodrome : "la routourne va tourner !".

Prochain défi pour Jean-Acier ?

Il va refaire à vélo l’itinéraire d’un livre de Jean Giono, Voyage en Italie.
Une grande boucle de 1.000 kilomètres traversant Piémont, Toscane et Ligurie. Le tout en cinq jours à peine parce qu’il passe bientôt Normale Sup.
Ce garçon en a dans les jambes et dans la tête et il espère que ses notes de voyage donneront un livre à la rentrée.
Après tant d’aventures, rien ne l’empêchera d’imiter Jules Verne et de refaire un tour du monde en 80 jours.