Les jeunes Français fiers de l'Histoire de leur pays

  • A
  • A
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

6.000 jeunes de 11 à 19 ans ont raconté l'Histoire de France et parlé de leurs personnages préférés. Et tous connaissent bien l'Histoire.

Ils sont formidables les Français ! Et notamment les jeunes, parce qu'ils sont fiers de l'Histoire de leur pays !

Une équipe d'universitaires a demandé à plus de 6.000 jeunes Français de 11 à 19 ans de leur "raconter l'Histoire de France". Première surprise, ces jeunes connaissent mieux l'Histoire de France que moi ! Ils sont ainsi très nombreux à citer spontanément Clovis, alors que je ne savais même pas qui c'était ! Pour moi, Clovis, c'était une marque de jeans ! Clovis 501 ! N'empêche que ça permet de se rappeler que Clovis était roi en 501 ! Hé, hé ! Je suis nulle mais je connais des astuces.

Mais vous c'est normal, vous n'êtes pas française.

Et contrairement à moi et à ce qu'on pourrait penser, les jeunes partagent une vision commune de l'Histoire, faite de rois, de guerres et de révolutions. Pour eux, l'Histoire de France c'est "1789" et "Le Roi Soleil". Alors que pour moi, ça c'est la programmation musicale du Palais des Congrès ! Mais ça ne m'empêche pas de trouver formidable que les jeunes Français soient fiers de leur Histoire. Même si je ne suis pas d'accord avec le choix de leurs héros préférés !

Qui sont leurs personnages favoris ?

Louis XIV, Napoléon & Charlemagne. Que des mecs qui aiment la bagarre ! Comme quoi en CM2 on a la même profondeur d'analyse qu'Éric Zemmour. Parce que les héros de l'Histoire, c'est pas aussi simple. Par exemple Napoléon est considéré en Angleterre comme un gros loser. Et c'est vrai que pour moi, Napoléon, c'est comme le PSG. Il a joué les boss en France mais il s'est fait défoncer en Europe.

Ah oui vous, vous avez du recul sur l'Histoire de France !

Ouh là là ! Énormément de recul. Niveau Histoire, je suis très loin derrière ! Mais l'avantage, c'est que je ne suis pas dans une vision binaire de l'Histoire. Pour moi, "Waterloo" ce n'est ni une victoire ni une défaite, c'est une chanson d'Abba !