Les heures de colle remplacées par des heures de calme

  • A
  • A
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Marie-Aude Lanniaux, prof de français dans un collège près de Maubeuge, a décidé de punir les élèves turbulents en séance de méditation.

Marie-Aude Lanniaux est prof de français dans un collège près de Maubeuge.
Elle a innové : comment est-ce qu'elle punit les élèves les plus turbulents ? Elle les envoie en séance de méditation.
Elle a remplacé les heures de colle par des heures de calme.

La méditation remplace les punitions ?

Exactement. Vous aviez peut-être déjà entendu parler de la méditation pour enfants ?
Par exemple : avec le livre best-seller "Calme et attentif comme une grenouille", visiblement ça marche aussi sur les collégiens, qui sont juste des grenouilles qui se prennent pour des bœufs.
Avec la méditation, l'ado dégonfle !

Comme il est écrit sur la porte de la salle de méditation: "Ne pas déranger, bonheur et bien-être en téléchargement !"
Une expression très "2.0" pour dire que la méditation est un excellent moyen de se vider la tête.

Les élèves sont ravis. D'habitude, on leur demande de se concentrer alors que là le mot d'ordre c'est "Ne pensez à rien !" Et ça ils adorent !
À l’époque de Louise Ekland, les garçons étaient punis à coups de cannes et les filles recevaient des coups de pantoufles en Angleterre.

En tout cas la méditation au collège, c'est une idée à généraliser, pour pacifier les relations entre les élèves et leurs profs.
Plutôt que d'avoir les élèves dans le nez, mieux vaut les avoir dans le zen !