Le maire de Boulogne-sur-Mer a fait une "Raymond Domenech"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne-sur-Mer, a demandé sa femme en mariage devant plusieurs centaines de personnes lors des vœux aux Boulonnais.

Le dernier mot que j'ai appris c'est le mot "Boulonnais". Pas comme les boulons, mais comme les habitants de Boulogne-sur-Mer. Parce que vendredi dernier, le maire de la ville, Monsieur Frédéric Cuvillier - ancien Ministre de François Hollande - a fait quelque chose de trop mignon. Pendant la cérémonie des vœux aux Boulonnais, il a demandé sa femme en mariage devant plusieurs centaines de personnes. C'est extrêmement romantique ! Et très français, j'adore ! C'est ce qu'on appelle faire une "Raymond Domenech" ! Du nom de cet ancien sélectionneur de l'équipe de France plus heureux en amour qu'en football.

Il avait fait sa demande de mariage en direct à la télé après une élimination.

Frédéric Cuvillier, lui, c'était après avoir fait l'émission d'Anne Roumanoff sur Europe 1 : "Ça pique mais c'est bon". Il m'a confié que ça l'avait bien fait rigoler, il est arrivé euphorique à sa soirée et il a demandé sa femme en mariage. Donc merci à ma collègue Anne Roumanoff. Et si tu pouvais inviter François Hollande dans ton émission, ça lui donnerait peut-être le courage d'annoncer sa candidature à sa fiancée. Et ça permettrait "d'égayer" cette fin de quinquennat, qui - je vous le dis - s'annonce placée sous le signe de l'amour.

Il y a une tendance ?

Oui, parce que 2 jours après Frédéric Cuvillier à Boulogne-sur-Mer, ce dimanche, c'est François Fillon à La Villette qui a redéclaré avec force son amour à sa femme devant 15 000 personnes. La différence c'est que Frédéric Cuvillier est le "maire des Boulonnais", et que François Fillon est "le candidat... déboulonné" ! Mais rayon vie privée, ces deux-là nagent visiblement dans le bonheur.

J'en profite pour souhaiter beaucoup de félicité conjugale à tous nos hommes politiques. C'est mon côté Karine Lemarchand car pour ce qui est de leur relation avec les Français, j'ai bien peur que le divorce soit presque consommé.