La beauté pour réparer l'horreur de la guerre

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Deux créatrices de mode, une Américaine et une Française, ont décidé de récupérer aluminium des bombes du Laos pour les transformer en bijoux au profit des ONG qui travaillent sur place.

Peut-on utiliser la beauté pour réparer l'horreur de la guerre ? c'est ce qu'essaye de faire actuellement deux créatrices de mode, une Américaine et une Française.

Elles ont quitté leur jobs confortables dans la finance pour lutter contre les mines anti-personnelles au Laos.
Comment ? En recyclant l'aluminium des bombes sous forme de bijoux dont la vente contribue à financer des ONG qui travaillent à déminer le Laos.
C'est totalement fou comme projet, faire des boucles d'oreille en désamorçant des bombes dont on récupère l'alu.

Que disent ces deux créatrices ?

Elles expliquent que grâce à la mode, elles tentent de transformer du négatif en positif.
Alors est-ce que la mode est capable de faire ça ? On ne le sait, on a beau acheter plein de vêtements, la mode n'a jamais réussi à nous transformer en Kate Moss.

Et en même temps, leur combat est salué par la fondation Lady Diana, qui s'était beaucoup impliquée dans le combat contre les mines anti-personnelles.
Et pour Louise Ekland qui est Anglaise, Lady Diana, respect total, c'est comme pour vous l'Abbé Pierre ou François Fillon. Même morte, elle continue le combat !
Donc au final, c'est plutôt une initiative respectable, qui permet d'aider les Laotiens.

C'est pas interdit les mines anti-personnelles ?

Si depuis 1997. Cette année, on fêtera le 20ème anniversaire du traité d'Ottawa qui les a interdit.
Mais contrairement à la mode qui change chaque saison, les mines anti-personnelles sont malheureusement toujours d'actualité.
Il faudra 50 ans pour déminer le Laos, mais un peu moins si on est nombreux à acheter ces bijoux.

Alors n'hésitons pas, parce que pour le coup c'est vraiment de la bombe.