Europ'Raid : le tour d'Europe en voiture

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les Français sont formidables est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Trois jeunes de Clermont-Ferrand vont parcourir un tour d'Europe en voiture pour livrer des fournitures scolaires aux plus démunis.

Jérémy, Grégory et Guillaume sont trois jeunes passionnés de conduite automobile qui viennent de Clermont-Ferrand.

Ils partiront fin juillet faire l'Europ'Raid : il s'agit d'un tour d'Europe en voiture, à travers 20 pays, pendant 23 jours.
Ce raid humanitaire n'est pas vraiment une compétition, mais vous allez voir que ce n'est pas non plus "finger in the nose".
Déjà il faut faire l'aller-retour jusqu'à Istanbul : soit 10.000 kilomètres en plein mois d'août, dans des voitures d'occasion qui n'ont pas la clim.
Dans l'état actuel de la météo, c'est l'équivalent d'un Paris-Dakar !

Ça va chauffer !

Deuxième difficulté qui attend nos trois jeunes conducteurs : ne pas se perdre !
Parce que le but humanitaire de leur voyage est d'aller dans une école isolée d'Europe de l'Est, pour y livrer 100 kilos de fournitures scolaires.
Clairement une bonne action, mais qui rend le voyage périlleux parce que quand vous roulez avec dans votre dos 100 kilos de compas ou d'équerre, le moindre coup de frein, c'est un remake du "Salaire de la peur" !

Faut pas piler au feu rouge !

Même si eux ils sont sobres, leur voiture est quand même bien bourrée de bonnes intentions ! alors prudence sur la route !
Mais le plus dur pour nos aventuriers en herbe, ça va être le retour quand il leur faudra remercier tous leurs soutiens ! Parce qu'ils ont pu compter sur beaucoup de bonnes volontés !
Déjà le patron du restaurant dans lequel ils travaillent les laissent partir trois semaines en vacances alors qu'il les a embauché en janvier.
Autre coup de pouce pour ces jeunes : leur voiture, prêtée par un membre de la famille, a été gracieusement préparé par 20 élèves d'un lycée professionnel. Leur voyage a été financé par un menuisier et un apiculteur et leur cargaison de matériel a été trouvée par un appel à vide-grenier.
Bref, ils seront trois jeunes Français à tenir le volant, mais si leur voiture avance, ce sera grâce au carburant de la solidarité.
Et vu l'ambiance sympathique de ce raid humanitaire, ils ne sont pas prêt de tomber en panne d'essence.