Des fleurs pour les hommes, recul de l'espérance de vie aux États-Unis : les experts d'Europe 1 vous informent

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Axel de Tarlé et Sophie Larmoyer font le point sur l'actualité du jour.

Axel de Tarlé, expert économie

Une simple idée "marketing" peut faire doubler les ventes :  Interflora s'est ainsi mis en tête de vendre des fleurs aux hommes ! Le fleuriste a donc développé une collection de "fleur pour hommes". Cette idée n'a rien de saugrenu quand on pense au marché du cosmétique, exclusivement féminin il y a 30 ans. Aujourd'hui, à coup de publicité, la moitié des hommes qui se parfument, ou se mettent des crèmes anti-ride le soir sur le visage. Interflora a ainsi lancé une collection Homme, des fleurs dédiés aux hommes. Interflora propose un olivier vendu avec une bouteille de rosé, ou encore un mikado - une plante exotique du Brésil - c'est l'aventure.
 
Les gens de Marketing sont extraordinaires, parce qu'ils peuvent aussi faire le "match retour" : à partir d'un produit asexué - qui se vend indifféremment aux hommes et aux femmes, deux marchés vont émerger. Par exemple, le Lego qui était le même pour les petits garçons et pour les petits filles. Maintenant, on a le Lego garçon et le Lego fille.

Sophie Larmoyer, experte internationale

Une étude des autorités sanitaires américaines publiée hier montre que l’espérance de vie recule, ce qui n’était pas arrivé depuis 22 ans ! On passe de 78,9 ans à 78,8 ans, un recul minime dû à une augmentation de la mortalité de 1,2%. Les statistiques montrent que 45% des décès sont dus aux maladies du cœur et aux cancers. Les premières, les maladies cardiovasculaires, sont en augmentation. C'est une conséquence de l’obésité dont souffrent beaucoup d’Américains. Quant aux cancers, le chiffre est en recul, c’est à peu près le seul qui baisse, d’ailleurs, ce qui inquiète les auteurs de l’étude : les maladies chroniques respiratoires, les AVC, le diabète, les maladies rénales, Alzheimer… tout augmente un peu, sans qu’ils comprennent vraiment pourquoi.

Une autre étude, publiée en avril dernier, montrait par ailleurs de grandes disparités. Par exemple les 1% des hommes les plus riches du pays vivent en moyenne 15 ans de plus que les 1% d’hommes les moins riches. Et dans cette catégorie des plus pauvres, les chercheurs disent qu’un Américain de 40 ans a la même espérance de vie que celle qu’il aurait au Soudan ou au Pakistan. Selon le classement 2014 de la longévité de la Banque mondiale, les Américains sont derrière une quarantaine de pays. En Europe, l’espérance de vie a bien entendu progressé ces 25 dernières années, pour atteindre une moyenne de 80 ans en 2014 (un an de plus que les Américains la même année). C’est ce que montre un rapport de la Commission européenne et de l’OCDE publié fin novembre. Autre enseignement : on vit plus vieux à l’Ouest de l’Europe qu’à l’Est, et plus on est instruit, plus la vie est longue.

La France est sur le podium pour l’espérance de vie en Europe. Pourtant l’Insee nous disait en janvier que cette espérance de vie avait reculé, en 2015. Il va falloir s’y habituer : c’est la génération babyboom, devenue des papyboomers. Mais on est encore le pays européen qui compte le plus de centenaires, et il y en a toujours plus : + 7% par an !

Les émissions précédentes