L’Insee ne facilite pas le travail du futur président

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique d'Yves Thréard est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Selon les prévisions de l'Insee pour 2017, la croissance française devrait encore être très faible et le prochain président de la République devra être courageux.

L’Insee ne facilite pas le travail du prochain président.
 
On savait que le prochain président de la République aurait du pain sur la planche, mais là, il semble promis à des travaux d’Hercule !
Si l’on en croit les prévisions de l’Insee pour 2017, la croissance française devrait être encore très faible. Il sera fort difficile d’atteindre les 1,5% annoncés par l’actuel gouvernement et nécessaires pour commencer à créer des emplois marchands.
Si l’on ajoute à cela que le temps des taux d’intérêt bas et du pétrole bon marché semble de plus en plus révolu, l’horizon ne s’annonce guère réjouissant.
Bon courage M. le futur président, dans un monde gagné en plus par la tentation du repli, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Chine, notamment.
 
Voulez-vous dire que ses marges de manœuvre seront étroites ?
 
Il devra être courageux.
Malheureusement, quand la conjoncture est maussade, les gouvernements français ont deux mauvais réflexes depuis longtemps : ils augmentent les impôts et les dépenses publiques. Ce qui décourage tout le monde, ne résout pas le chômage et creuse la dette, sans préserver notre modèle social. Exactement ce qu’a fait Hollande.
Il faut au contraire réformer. En baissant la fiscalité, en diminuant le train de vie de l’Etat, en réduisant la bureaucratie et en favorisant l’investissement. C’est la seule façon de rendre la France attractive et compétitive. Et c’est exactement ce qu’ont fait tous les pays qui vont mieux que nous : le Canada, l’Allemagne, la Grande Bretagne, qui créent de la croissance, et donc du travail.
 
Plus facile à dire qu’à faire !
 
Le prochain président n’aura pas le choix. S’il veut préserver ses chances de réélection en regardant passer les trains, il sera battu. Donc, quitte à être battu, mieux vaut laisser une trace dans l’histoire en ayant tenté de redresser la France.