Fillon et Juppé : les deux visages d’une même droite

  • A
  • A
L'édito politique d'Yves Thréard est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Alors que l'un est taxé d'ultra libéral et l'autre de l'archétype de la droite molle, François Fillon et Alain Juppé ne correspondent absolument pas à ces caricatures.

Pour Yves Thréard, Fillon et Juppé sont les deux visages d’une même droite.

Exactement. On sent depuis 48 heures la mise en scène d’un match complètement factice.
D’un côté, François Fillon, qui serait un ultra libéral, un affreux tradionnaliste selon Juppé, un anti social. Bref l’archétype du réactionnaire bon teint. La gauche ayant perdu Sarkozy, son meilleur adversaire, elle se fabrique un nouvel ennemi avec l’aide de l’équipe Juppé.
De l’autre côté donc, Alain Juppé, qui serait un homme de compromis, fricotant avec Bayrou, capable de composer avec la gauche, déconnectée avec son identité heureuse. Bref l’archétype de la droite molle aux yeux de l’équipe Fillon.
Cette mise en scène est ridicule : ni Fillon ni Juppé ne correspondent à ces caricatures.
Fillon n’est pas plus la droite thatchérienne que Juppé n’est la droite chiraquienne.
Je vous rappelle, au passage, qu’ils ont participé ensemble à tous les gouvernements de droite depuis 25 ans, sans s’opposer.
 
Donc rien ne les distingue vraiment ?

Non, si ce n’est l’âge, Fillon, 62 ans, étant le cadet de Juppé de neuf ans.
Leurs programmes sont très semblables, Fillon allant un peu plus loin ici ou là.
Tous deux sont contre l’internement des individus fichés "S", contre la remise en question du mariage gay, contre le rétablissement du service national, pour la suppression de l’ISF, pour l’augmentation de la TVA, pour la baisse de l’impôt sur les sociétés et des charges, pour une forte réduction des dépenses publiques.
Certes, Fillon veut en plus interdire l’adoption plénière par des parents de même sexe, rester accommodant avec Poutine et Assad et supprimer non pas 250.000 mais 500.000 fonctionnaires. Mais bon, c’est la campagne électorale.

Alors qu’est-ce qui fait la différence ?

L’impression tout simplement que Fillon est plus déterminé que Juppé, c’est tout. Car tous deux incarnent une droite bien élevée, tout le contraire de ce qu’était Sarkozy, plus populaire dans son attitude. Une droite libérale sans plus, conservatrice sans plus, bref très française et jamais loin du centre.