Marine Le Pen au second tour : et alors ?

  • A
  • A
L'édito politique de 6h20 est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Soazig Quémener nous livre son édito politique à quelques jours du second tour de l'élection présidentielle.

Marine Le Pen au second tour, et alors ?

Avez-vous entendu une protestation ? L’expression d’une réelle désolation ? Avez-vous croisé sur votre chemin des cortèges de manifestants appelant à faire barrage à Marine Le Pen ? Ah si, ils étaient quelques centaines de personnes réunies hier soir place de la République à l’appel de SOS racisme.
Et c’est à peu près tout dans la France de 2017.
Marine Le Pen vient de faire mieux que son père, en 2002. Il faut répéter ces chiffres : elle a rassemblé derrière elle plus de 7,6 millions d’électeurs, soit 2,8 millions de plus qu’il y a quinze ans .
Songez que le FN arrive en tête dans pas moins de 19.000 communes ! Observez la nouvelle carte électorale : les fractures françaises sont béantes, d’un côté les grandes métropoles macroniennes, de l’autre la France rurale et périphérique. .
Et écoutez le candidat En Marche ! : c’est comme s’il ne s’était rien passé.

Le discours d’Emmanuel Macron n’a pas convaincu ?

Au soir des résultats, l’ancien ministre semblait comme grisé. Déjà, il fêtait sa victoire. Avec notamment ces images peu judicieuses d’une soirée à la Rotonde, la célèbre brasserie de Montparnasse. Il n’était pas entouré de grands patrons comme Sarkozy au Fouquet’s. Et les plats dans cette institution ne coûtent "que", 28 euros, comme l’a twitté hier Gérard Colomb, le maire de Lyon. Mais la fille de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle, cela se fête-t-il au champagne ?
Une telle conquête lepéniste mérite en tout cas qu’on l’analyse, la questionne, que l’on s’en inquiète. Ce qu’Emmanuel Macron n’a pas fait dans son discours qui n’a pas soulevé l’enthousiasme, c’est un euphémisme.
François Hollande a servi de ventriloque à son ancien protégé hier en expliquant que le Front national "mettait en cause l’unité de la nation".

Comment Emmanuel Macron pourrait-il réduire ces fractures françaises ?

Pour rassurer les Français, il faudra proposer bien plus que l’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers, les plus modestes. Même si cette mesure fait partie des plus appréciées de la campagne.
Dans l’entourage de Macron, certains étudient la piste d’annonces sur l’aménagement du territoire, thème à l’abandon depuis des années.
François Bayrou a également adressé quelques propositions à destination des milieux populaires à son nouveau poulain sans obtenir de réponse pour le moment.
Il est pourtant urgent de s’atteler à retrouver une France unie, pour reprendre le slogan de François Mitterrand en 1988. Une France où l’on trouverait encore matière à étonnement devant les scores phénoménaux du Front national.