Législatives : quels enseignements tirer de ce second tour ?

  • A
  • A
L'édito politique de 6h20 est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Au lendemain du second tour des élections législatives, Myriam Encaoua nous livre son édito politique.

Ça y est le président a sa majorité. Elle est nette, franche mais pas écrasante !

La victoire est là mais les Français ont corrigé leurs vote du premier tour, et il faut s’en féliciter, il y aura bien une opposition à l’assemblée au cœur même des institutions républicaines. Quelques socialistes ont réussi une remontada incroyable et la droite a retrouvé ses terres d’élection.
Mais il n’y pas d’arbitre, Macron a les mains libres !
On prédisait la quatrième République et nous voilà au cœur d'une cinquième République plus puissante que jamais!
Ça n'est plus l'alternance qui est offerte aux Français, c'est le grand remplacement de toute une classe politique de droite comme de gauche et de plusieurs générations dans le même temps.
Le résultat est implacable et l'habileté presque diabolique à sacrifier les uns et épargner les autres, le voilà le seul maître à bord.

Reste l’abstention record qui, elle aussi, dit beaucoup de chose de l'état du pays

C'est la France qui y croit encore qui donne les clefs du pays au président, celle qui continue à espérer, à investir et à apprendre, pas celle qui souffre. Regardez le détail des chiffres, les plus fragiles sont restés chez aux : les jeunes les employés les ouvriers.

Et maintenant que va faire le Président ?

Plus d'excuses possibles et surtout plus de droit à l'erreur ou aux tâtonnement.
Emmanuel Macron est condamné à réussir, quand on autant de pouvoir, il faut être à la hauteur sinon les populistes auront le dernier mot cette fois.
C'est bien beau de faire la leçon à Poutine mais maintenant il faut agir pour en finir avec Daech à Mossoul et à Rakka.
Ça claque de vouloir redonner de la grandeur à la planète et de broyer sous les caméras la main de Donald Trump mais maintenant il faut passer des paroles aux actes sur le climat.
Il faut mettre en œuvre le programme sur la loi travail, la réforme des retraite, de la formation et la suppression de la taxe d'habitation.
Il ne faudra pas louvoyer, édulcorer, reporter ou enterrer, les Français ne le lui pardonneraient pas.
Sa victoire est à la mesure de l'exigence et de l'attente que les Français ont placé en lui.


La presse nationale pour commencer.

Ce matin, dans la presse, il y a les factuels purs.

À l'image du Figaro qui titre "Après l'Élysée, l'Assemblée" pour Emmanuel Macron.

Il y a les factuels orientés.

C'est L'Humanité : "Carton plein et urnes vides pour Macron".

La Croix, qui a choisi une photo du chef de l'État sortant de son isoloir pour illustrer sa une, reconnait que ce "Succès est terni par l'abstention".

"L'emprise du milieu" titre Libération qui constate tout de même que "droite et gauche résistent un peu mieux que prévu".

Quoi qu'il en soit, c'est bien "une nouvelle ère politique" qui s'ouvre pour L'Opinion.
"Avec cette majorité absolue qui devrait lui permettre d'appliquer sa politique".

En Une de 20 Minutes, "En marche !" devient "En masse !".

Ça continue avec Les Échos : "Le pari gagné".

Ou encore CnewsMatin : "Le pari réussi de Macron".

Ce qui est sûr, c'est qu'il devrait y avoir de l'ambiance à l'Assemblée avec "Ces grandes gueules qui font leur entrée à l'assemblée", pour reprendre le titre de l'article que leur consacre Le Huffington Post.

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, les chefs de parti à chaque extrémité de l'Assemblée, Corbière-Chenu "leurs lieutenants respectifs" et Clémentine Autain et François Ruffin, "les francs-tireurs".
Le Huffington Post qui nous apprend au passage qu'à l'assemblée, la cravate est obligatoire dans l'hémicycle.

Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

Les Unes de la presse quotidienne régionale.

Bataille de chiffres pour illustrer, comme le titre Midi Libre, les pleins pouvoirs accordés à la République en Marche. Dans le Rhône, précise Le Progrès, 12 députés sur 14 sont issus du parti présidentiel. En Loire-Atlantique, c'est le grand chelem résume Presse Océan avec 10 sur 10. Et en Aveyron, même, c'est 100% pour Anne Blanc, la candidate En Marche était seule en lice dans la 2e circonscription souligne Centre Presse.
Une nouvelle vague, comme l'écrit la Provence. Peut-être, mais elle a croisé quelques obstacles. Dans les Ardennes, carton plein de la droite titre l'Ardennais. Pour l'Alsace, la région s'affiche à contre-courant : sur les 15 circonscriptions alsaciennes, neuf des élus sont issus de la droite. Dans la Sarthe, c'est le PS qui résiste pour le Maine Libre, avec les réélections de Stéphane Le Foll et Marietta Karamanli. Alors que Sud Ouest s'étonne pour les Pyrénées Atlantiques : David Habib (socialiste) et Jean Lassalle créent la surprise. Les deux sortants sont réélus avec chacun un peu plus de 52% des voix.

Au rang des personnalités, des histoires de couples ce matin.

Il y a ceux qui se retrouveront à l'Assemblée. L'Indépendant met ainsi à la Une Louis Aliot, quand La Voix du Nord revient sur la victoire de Marine Le Pen à Hénin Beaumont.
Et puis, il y a ceux qui parleront de l'hémicycle à la maison. Alors que Najat Vallaud-Belkacem a été battue dans le Rhône, Boris Vallaud lui arrache la victoire dans les Landes comme l'écrit Sud Ouest. Il succède à Henri Emmanuelli.
Enfin, dans la famille Ménard, Emmanuelle, femme du maire de Béziers. Celle qui a été juriste et journaliste rappelle Midi Libre a été élue dans l'Hérault avec plus de 53% des suffrages.


RESULTATS - Législatives 2017 : qui est votre nouveau député ? Les résultats dans votre ville, votre circonscription, votre département

http://www.europe1.fr/politique/legislatives-2017-tous-les-resultats-dans-votre-ville-votre-departement-votre-circonscription-3361799

 

EN DIRECT - Retrouvez les interviews, réactions, analyses sur notre 40 heures non-stop

http://www.europe1.fr/politique/en-direct-legislatives-2017-la-republique-en-marche-decroche-la-majorite-3365045