Uber : le PDG s'en prend à un de ses chauffeurs

  • A
  • A
Le zoom éco est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Le PDG d'Uber, Travis Kalanick, s'est énervé contre l'un de ses chauffeurs l'accusant de le ruiner avant de finalement s'excuser pour son comportement.

Une vidéo circule sur Internet où l'on voit le patron d'Uber aux États-Unis s'emporter et humilier l'un de ses chauffeurs.

Cette histoire est très révélatrice de l'ambiance assez violente qui règne au sein des start-up de la nouvelle économie.
Et ça vaut pour la France !

Dans cette vidéo, on voit le grand patron d'Uber aux États-Unis, Travis Kalanick, dans un taxi Uber.
Le chauffeur le reconnait et il se plaint de la baisse de la Commission.
Et là, le grand patron d'Uber entre en conflit. Il lui explique qu'il en a assez des gens de son espèce, qui passent leur temps à se plaindre.
Et il claque la porte.
Pas de chance, cette scène a été filmée et la vidéo circule maintenant sur le web.

En même temps, est-ce réellement extraordinaire un patron qui s'emporte contre un employé ?

Ce que montre cette scène, c'est qu’il n’y a aucune empathie ni aucune discussion. "C'est pas mon problème ".
Et ça, c'est typique du management des start-up, ou l'on prône la compétition au maximum au détriment de l'esprit d'équipe.
Il y a un livre qui vient de sortir sur le sujet intitulé "Comment j'ai survécu à la coolitude des start-up". Un titre ironique qui dénonce "la mise en concurrence et le flicage permanent" . Le culte du : "Que le meilleur gagne !"
Alors qu'une entreprise, pour que ça marche, ce doit être une aventure collective, une équipe. Il faut valoriser et emmener tout le monde.

Concrètement, que va faire le patron d'Uber ?

Il dit qu'il va changer. Suite à cette vidéo, il a fait son mea-culpa "Il faut que je murisse. J'ai besoin d'aide au niveau managérial." dit-il.
Ou alors, il faut qu'il passe la main.
C'est ce qui s'est passé chez Google où, quand les affaires sont devenues sérieuses, les deux fondateurs historiques (Sergey Brin et Larry Page) ont passé la main à Un vrai Manager (Eric schmidt).