Nokia 3310 : le retour du téléphone des années 2000

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le zoom éco est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Nokia ressort son vieux téléphone "vedette" des années 2000 : Le modèle "3310" qui avait connu un succès planétaire.

Nokia ressort son vieux téléphone "vedette" des années 2000 : Le modèle "3310" qui avait connu un succès planétaire.

Pourquoi sortir un téléphone mobile vieux de 17 ans ? C'est pour jouer sur la fibre "Vintage" ?

C'est un bon coup marketing !
C'est une version légèrement améliorée, de ce modèle que tout le monde avait. Il y avait aussi, le jeu du serpent qui y est toujours d’ailleurs.

Quel intérêt ? Tout d’abord son prix attractif de 49 euros.
Pour cela, vous avez une capacité de 22 heures de communication et une autonomie en veille de 22 jours.
Or, dans beaucoup de pays, le réseau mobile est de mauvaise qualité. Et donc avoir un smartphone ne sert à rien un vieux Nokia suffit largement.

Et puis, justement, ce côté basique puisque l’on parle de Dumb-Phone, téléphone "idiot", par opposition au SMART-Phone, le téléphone intelligent. Ce coté "basique" séduit tous les technophobes, et bien souvent par les séniors, qui refusent d'être esclaves de tous ces emails, ces alertes et cette technologie qui change tout le temps. À peine s'est-on habitué à une version qu'il faut passer à la suivante.

Il faudrait bannir la technologie dans la téléphonie mobile et revenir au téléphone en bakélite ?

Trop souvent, les ingénieurs se font plaisir avec des appareils ultra compliqués.
Le Graal, c'est d'allier technologie et simplicité. Et ceux qui réussissent, d'ailleurs, sont des super-star planétaire.

Quelques exemples ?

- Google, le moteur de recherche avec sa page épurée, une simple barre d'accueil sur un fond blanc, est le leader Mondial.
- Autre exemple : Apple avec ses téléphones très intuitifs et qui fait attention, à chaque fois dans ses nouvelles versions, à ne jamais bousculer l'utilisateur.

Apple qui justement à retenu la leçon de ses prédécesseurs qui se sont noyés sous une technologie mal maitrisée. Que ce soit Blackberry, Erricson, ou même Nokia, qui qui avait voulu intégrer Windows de Microsoft dans ses mobiles. Résultat, on s'est retrouvé avec deux complexité en un : Windows et le Mobile. Fatal Erreur.