Lunettes : mariage de complémentarité pour Essilor et Luxotica

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le zoom éco est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Essilor et l’italien Luxotica annoncent leur mariage pour un ensemble qui va peser 46 milliards d’euros.

Coup de tonnerre dans le monde de la lunette : Essilor et l’italien Luxotica annoncent leur mariage pour un ensemble qui va peser 46 milliards d’euros.
Quelle conséquence ? Pourquoi cette fusion ?

Essilor est l'un des champions français du CAC 40.
C’est le numéro un mondial des verres correcteurs puisqu’il possède 37% de parts de marché dans le monde dont 75% en France.
C’est également l’inventeur du verre progressif qui permet de voir de près comme de loin. Ce verre est vendu dans 100 pays et fait d’Essilor un champion mondial.

Essilor va donc fusionné avec l’italien Luxotica plus présent dans le domaine des montures puisqu’il possède la marque Ray-Ban.
La marque italienne commercialise également les lunettes de marques Persol, Ferragamo, Chanel, Versace, Prada, Vogue, Armani ou Dolce & Gabana.

Concrètement qui rachète qui ?

C'est le Français qui prend le contrôle de l'italien et donc Essilor qui rachète Luxotica. Le groupe sera dirigé depuis Paris et s’appellera Essilor-Luxotica.
Il sera donc coté à la bourse de Paris.

Quel est le sens de ce rachat ? Pourquoi le Français rachète-t-il les champions italiens des montures ?

Essilor produit pour le moment essentiellement les verres, un produit très technologique.
On ne peut pas parler de diversification, mais de complémentarité puisque Luxotica est spécialiste des montures, vendues séparément auprès des opticiens.
Désormais donc, une seule société Essilor-Luxotica.