La presse régionale en grande difficulté ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le zoom éco est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Selon "Le Figaro", tous les journaux de l'Est de la France comme Le Dauphiné Libéré et L'Est Républicain seraient à vendre.

>>Mise à jour jeudi 12 janvier. Contrairement aux informations publiées dans le Figaro le 11 janvier et repris dans le zoom éco, aucun plan de démantèlement du groupe de presse Ebra n'est à l'étude. 


La presse régionale est en grande difficulté.
Tous les journaux de l'Est de la France (Le Dauphiné Libéré, L'Est Républicain) seraient à vendre.

Cela traduit un changement majeur dans notre façon de nous informer.

Le Progrès de Lyon, l'Est Républicain, le Dauphiné libéré et les Dernières Nouvelles d'Alsace appartiennent au Crédit Mutuel et selon le Figaro, le Crédit Mutuel cherche à revendre tous ces journaux car la presse est en crise :
- la Voix du Nord, supprime un quart de ses effectifs.
- Le magazine Marianne est en cessation de paiement.

Pourquoi ? Tous ces journaux vivaient de l'argent de la publicité et toute la publicité est parti sur Internet, notamment sur deux sites : Google et FaceBook.

C'est normal, de plus en plus, les gens et notamment les jeunes s'informent sur FaceBook !

Vous avez raison, chez les 18-24 ans, Facebook est même la première source d'information, devant la télé, ou la presse écrite.
Sauf que ce n'est pas tout à fait la même chose en terme d'information.
D'abord, Sur FaceBook, le logiciel ne vous propose que des articles qui vont dans votre sens, qui vont vous conforter dans votre idée. Ça pousse à l'extremisme.
Plus grave, sur FaceBook ou Google, c'est le royaume des Fakenews, des fausses nouvelles. On l'a vu aux États-Unis avec les fausses rumeurs sur Hillary Clinton plus ou moins téléguidé depuis Moscou, d'ailleurs.
Et on se dit que forcément, ces fausses informations, ont eu une influence sur le résultat des éléctions américaines.
Donc vous voyez, cette crise de la presse a des conséquences sur le fonctionnement de notre démocratie

FaceBook, ne peut pas faire le ménage et supprimer ces fausses informations pour devenir un média responsable ?

Mais, FaceBook n'est pas un média et n'a pas forcément envie de s'ériger en censeur du web.
Et puis, cyniquement, ces fausses informations génèrent énormément de trafic. Donc, c'est bon pour le business !
En l'état, cela reste un problème sans solution.