La France championne d'Europe des naissances

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le zoom éco est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Selon le communiqué d'Eurostat qui a compile les données dans les 28 pays de l'Union pour l'année 2015, la France est première en naissance peu importe les critères.

La France, championne d'Europe des naissances sur tous les critères.

En Volume, nous sommes premiers avec quasiment 800.000 naissance selon le communiqué d'Eurostat qui a compile les données dans les 28 pays de l'Union pour l'année 2015.
Numéro un devant le Royaume-Uni et devant l'Allemagne (qui compte 740.000 naissances). L’Allemagne qui est pourtant un pays plus peuplé que la France, mais où il y a moins de naissance.

Nous sommes également premier si on regarde le nombre d'enfant par femme soit le taux de fécondité.
En France, il est de 1,96 (quasiment deux enfants par femme) ce qui n'a rien d'exceptionnel. D'ailleurs, on est juste en dessous du renouvellement de la population. Donc en fait, la France résiste.
Alors que l'Europe du Sud notamment voit sa fécondité s'effondrer et notamment le Portugal qui est en dernière position avec à peine 1,31 enfant par femme.
L’Espagne a beau être meilleure que nous en foot, en naissance, elle n’est qu’à 1,33 enfant par femme.

L'Italie a battu, l'an dernier, un record, avec le plus faible nombre de naissance depuis l'Unité du pays en 1870. Des chiffres pire qu'en temps de guerre s'alarme le journal Corrierre della Sera qui cite en exemple : la France avec sa politique de natalité : allocation familiale, congé parental, garde d'enfants et une mentalité française également, où l'on concilie vie de famille et vie professionnelle.
Les chercheurs expliquent d'ailleurs que c'est dans les pays où les femmes travaillent le plus qu'elles ont le plus d'enfants.

Quelle conséquence sur le plan économique ? Est-ce qu'une démographie dynamique veut dire une une économie dynamique ?

Forcément, plus on est nombreux, plus on consomme et plus on produit.
C'est ce qui fait dire au prix Nobel d'économie, Paul Krugman, que la France sera la première économie Européenne devant l'Allemagne, au milieu du siècle.
C'est vrai que ce qui compte, c'est la richesse par habitant. D'où l'importance là , de la formation et de l'école. Et là, attention, dans les classements internationaux, type Pisa, sur les performances à l'école, on sait que la France décroche.
Mais, bon, une démographie dynamique, c'est un univers propice à la croissance. C'est un pays jeune qui croit et qui entreprend.