Y a-t-il de plus en plus de retraités pauvres ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Alexis Corbière affirme qu'il y a de plus en plus de retraités pauvres dans une France qui n'a jamais été aussi riche.

Le Vrai-Faux de l’Info avec les petites retraites au cœur de la campagne.

Les retraités ont battu le pavé hier, pour défendre leur pouvoir d’achat. Les candidats font des yeux de Chimène à ces électeurs, les moins abstentionnistes de tous dans cette campagne. Jean-Luc Mélenchon, par exemple, veut augmenter de 200 euros le minimum vieillesse. Une mesure de Justice pour son bras droit, Alexis Corbière.

Alexis Corbière : "Vous avez de plus en plus de retraités pauvres dans ce pays qui n'a jamais été aussi riche"

Il y a de plus en plus de retraités pauvres, c’est vrai, ou c’est faux ?

C’est faux. Même si, en effet, la situation de certains retraités est extrêmement difficile. Il faut replacer les choses en perspective, les retraités sont parmi les Français qui s’en sortent le mieux. Le nombre de retraités pauvres diminue. 7,6% des retraités vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 1.008 euros par mois, soit 1,05 million de personnes exactement. C’est moins que l’année précédente et c’est surtout beaucoup moins que d’autres catégories de la population. 2,8 millions d’enfants sont pauvres, soit un enfant sur cinq en France. Il y a plus de pauvres parmi les actifs occupés que de retraités dans le besoin. Deux millions de Français qui travaillent, qui cotisent donc pour les retraites, vivent sous le seuil de pauvreté.

Donc notre perception est biaisée ?

Non, mais comme dans toute campagne, elle est partielle. Quand on parle des retraités, on parle de 16 millions de personnes qui vivent de leur pension de base et des complémentaires. Six millions de retraités touchent donc une retraite brute de moins de 1.200 euros. Mais ils vivent aussi de leur patrimoine. et quand vous entendez que "le pouvoir d’achat des retraités baisse", ce n’est pas vrai. Le niveau de vie des retraités, calculé par l’Insee, est en moyenne de 2.063 euros par mois, c’est au-dessus de la moyenne française. En gros, quand le reste de la population a 100 euros, les retraités en ont 104,3. C’est dû au chômage, à la flambée de l’immobilier, au manque de logements sociaux et aux cotisations également. Un jeune aujourd’hui cotise quatre points de plus que ne le faisaient ses aînés. En revanche, c’est une réalité, les petites retraites ne permettent pas à beaucoup de s’en sortir. Il y a ce million de retraités pauvres qui sont le plus souvent des femmes célibataires ou divorcées, qui ne peuvent pas compenser les salaires inférieurs qu’elles ont touché, avec une pension de réversion.