La moitié des crimes et délits sont-ils commis par 5% des délinquants ?

  • A
  • A
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Nicolas Sarkozy affirme que "50% des crimes et délits sont le fait de 5% des délinquants". Une affirmation difficile à vérifier, mais vraisemblablement proche de la réalité.

Nicolas Sarkozy dénonce le laxisme de la justice, se mettant au diapason des policiers qui manifestent. Selon l'ancien président, "50% des crimes et délits sont le fait de 5% des délinquants. Ce sont toujours les mêmes".

Vrai ou faux ? Difficile de répondre de façon péremptoire. En fait, Nicolas Sarkozy s’appuie sur une étude, publiée il y a 15 ans, conduite auprès de jeunes de la banlieue de Grenoble. A l'époque, on avait demandé à 2.200 jeunes s’ils avaient commis un délit dans leur vie. De leurs réponses on a déduit que 5% d’une classe d’âge était responsable de la majorité des offenses. C'est ce que l'on appelle les enquêtes des études auto-reportées. Elles sont très répandues dans le monde anglo-saxon pour connaître l’état réel de la délinquance et non simplement les faits que la justice va juger.

Des études très rares en France. Mais en France, on n'en pratique jamais et aucune statistique n’existe au-delà des taux de récidive. En 2015, ce taux était d’un peu plus de 40%. En d'autre termes, cela signifie que 40% des gens condamnés cette année-là étaient récidivistes.

Même si s'appuyer sur cette statistique n'est pas très sérieux et alors que Nicolas Sarkozy le fait depuis des années, elle traduit tout de même même une réalité. Au moins pour les mineurs, qui ont un taux de récidive beaucoup plus important. Les trois quart des moins de 18 ans qui séjournent en prison vont recommencer et les spécialistes de l’observatoire national de la délinquance que nous avons interrogé le reconnaissent : le chiffre que donne Nicolas Sarkozy est sans doute assez proche de la réalité. Ces derniers regrettent d'ailleurs de ne pas pouvoir le vérifier car, en conséquence, chacun se renvoie la balle. La police accuse la justice de ne pas faire son travail et la justice se défend. On tourne en rond.

Un noyau dur. Pourtant ce noyau dur de la délinquance est à peu près le même dans tous les pays. Toutes les études conduites aux Etats-Unis, en Suède ou en Grande-Bretagne arrivent au même résultat : 5 à 8% des délinquants commettent la moitié des délits. Les causes sont diverses selon les milieux. Elles peuvent aller de l'influence des gangs à la santé mentale. Il serait donc intéressant de compter. Peut-être découvririons nous que la cause de ce noyau dur n'est pas uniquement le laxisme de la justice.