La France est-elle le pays d'Europe où les loyers sont les plus chers ?

  • A
  • A
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Pierre Larrouturou affirme que la France est le pays d'Europe où les loyers sont les plus chers.

Le Vrai-Faux de l’Info avec Pierre Larrouturou.

Le fondateur de Nouvelle Donne ne décolère pas d’avoir été exclu de la primaire de la gauche. Le PS refuse le débat alors que la France s’effondre dit-il. Lui a pourtant des solutions comme la semaine de quatre jours ou mettre le paquet sur le logement.

Pierre Larrouturou : "On est le pays d'Europe où les loyers sont les plus chers".

La France est le pays d’Europe où les loyers sont les plus chers, vraiment ?

C’est faux, selon les données que nous a transmises le temple de la statistique en Europe, Eurostat : en 2015, le loyer moyen en France atteignait 709 euros. C’est effectivement au-dessus de la moyenne européenne, à 615 euros, mais très en-dessous de pays qui sont vraiment plus chers comme la Grande-Bretagne à 860 euros soit 20% de plus, ou encore le Danemark à 740. Le loyer allemand n’est pas si éloigné, il atteint 693 euros. 

Mais attention, on parle là en valeur, et les différences de salaire, de charges sur le logement, les aides qu’on peut toucher, ne sont pas pris en compte.

Et si on les intègre ? 

On s’aperçoit que les Français sont pas si mal lotis. Ils consacrent en moyenne 22,6% de leurs revenus aux dépenses de loyer, comme les Allemands, et beaucoup moins que les Norvégiens, les Grecs, les Espagnols, ou les Finlandais où le loyer avale plus de 30% des revenus. 

Et la situation des plus pauvres est encore plus critique : les Grecs et les Islandais, qui vivent sous le seuil de pauvreté, dépensent pour se loger plus de la moitié de leurs revenus, ce qui est loin d’être le cas en France, où le parc social, est deux fois plus important: la dépense pour les plus modeste est contenue à 31%.

En même temps on parle de moyennes. On sait qu’à Paris, les loyers sont très haut.

C’est vrai. Alors, ils n’atteignent pas ceux de Londres, 40% plus élevés, ni ceux du Luxembourg, mais tout de même les disparités en France sont énormes. Parce que le parc est saturé, très centralisé, on manque de logements et pas seulement sociaux, pour satisfaire la demande.