Il y a-t-il trois fois plus de radars au Royaume-Uni qu'en France ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Emmanuel Barbe affirme que proportionnellement à la France, le Royaume-Uni a 3,5 fois plus de radars.

Le Vrai-Faux de l’Info avec le mauvais bilan de la sécurité routière.

Cela fait trois ans que le nombre de tués augmente sur les routes en dépit des campagnes de sécurité. Le gouvernement va donc tenter une nouvelle stratégie, celle de la peur, en multipliant les heures sur la route, en augmentant le nombre de radars embarqués dans des voitures. Mesure impopulaire sans doute, mais que d’autres appliquent avec succès, selon Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière.

Emmanuel Barbe : "Nous avons une politique de radars qui est mesurée. Nous avons à peu près 4.400 radars en France pour un million de kilomètres. Le Royaume-Uni, qui a 500.000 km de routes, a 7.500 radars"

Il y a 7.500 radars en grande-bretagne, soit proportionnellement trois fois et demi plus qu’en France, c’est vrai ou c’est faux ?

C’est faux. Le chiffre que cite Monsieur Barbe émane d’une association d’automobilistes britanniques mais il ne correspond pas à la réalité car de nombreux radars ne sont pas activés, d’autres sont obsolètes. Les comtés qui les gèrent tiennent chacun une liste : il y en a en ce moment 5.460, nous les avons comptés, soit un millier de plus qu’en France, dont 4.400 radars actifs au 1er janvier. Cela dit, c’est vrai que le réseau routier est beaucoup moins important outre-manche, 400.000 kilomètres contre plus d’un million en France.

Donc proportionnellement, ils en ont beaucoup plus ?

C’est vrai, 13,6 radars chaque 1.000 kilomètres, contre à peine quatre en France. Il faut dire que la Grande-Bretagne avait pris de l’avance, elle a installé ses premiers appareils en 1992, 10 ans avant nous. Depuis la mortalité s’est effondrée sur les routes britanniques de 60%. C’est simple, on meurt deux fois plus, à population égale, sur les routes de France. Mais attention, cela ne veut pas dire que les radars soient la seule solution.

Pourquoi, ça a l’air parlant là ?

Parce qu’en Grande-Bretagne, la mortalité continue de baisser, quand le nombre de radars stagne. Et c’est intéressant de voir ce qu’on en fait, de ces radars. Près d’un million de britanniques ont été verbalisés pour excès de vitesse en 2015, ça vous semble beaucoup ? En France c’était 13 millions de PV envoyés sans que la mortalité baisse. En fait, la Grande-Bretagne pratique une tolérance de 10 kilomètres environ au-dessus de la limite, donc cible réellement les vrais contrevenants. 170.000 britanniques se sont d’ailleurs retrouvés devant les tribunaux cette année pour excès de vitesse contre 13.000 seulement en France.

Pour plus de détails, cliquez ici.