François Asselineau: "Il n’y a plus que 400.000 agriculteurs en France"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Faux, François Asselineau mélange le nombre d'agriculteurs, et le nombre d'exploitations.

Le Vrai-Faux de l'info; avec vous; Géraldine Woessner, et le retour au terroir de François Asselineau.

 

Le candidat UPR tente de rassurer les agriculteurs à la veille du Congrès de la FNSEA qui va élire demain, sa nouvelle présidente. Le syndicat agricole s’inquiète des velléités de sortie de l’Europe de certains candidats. François Asselineau, lui, s'est fixé un objectif : 200.000 agriculteurs de plus pendant son quinquennat.

 

 On est passé de 4 millions à 400 000 agriculteurs. C’est vrai ou c’est faux ?

 

C’est faux, Thomas : en fait françois Asselineau compare des données qui n'ont rien à voir: En 2013, lors du dernier recensement, il y avait 450.000 exploitations agricoles en France. qui font vivre, pas 400.000, mais 900.000 agriculteurs. C’est le nombre d'actifs permanents qui travaillent sur ces exploitations.

Combien étaient-ils en 1960 ? Les sources sont imprécises. Un seul recensement avait eu lieu avec des critères précis dans le monde agricole, en 1955. Il y avait alors 2.3 millions d'exploitations sur lesquelles vivaient, un peu plus de 6 millions de personnes. Mais attention, on comptait tout le monde : les membres de la famille, les saisonniers, qui étaient même comptés plusieurs fois, sur différentes fermes.  

En 1960, l'Insee produit une nouvelle statistique, mais issue d’un sondage auprès de 10.000 foyers, sans préciser si les exploitations sont toujours en activité. Bref Les historiens auxquels j’ai parlé hier estiment que le nombre d’actifs agricoles a été divisé par 3 ou 4, depuis les années soixante pas par 10, en aucun cas.

 

 Ça reste considérable.

 

Évidemment. Mais il faut se rappeler qu'en 1960, le paysage agricole est très morcelé.

La moitié des fermes font moins de 10 ha, les 2 tiers n'ont pas de tracteurs, beaucoup ne sont même pas en activité.  Donc dès 1962, l'entrée en vigueur de la politique agricole commune, l,agriculture française, se restructure la superficie, la productivité des exploitations augmente considérablement.

En 1970 leur nombre tombe à un 1.5 million. Un chiffre qui va continuer de baisser par a-coups. quand la retraite passe de 65 à 60 ans,par exemple aujourd’hui, le nombre d’exploitations baisse toujours, mais pas la surface agricole, on ne perd plus de terres. Et depuis quelques années, c’est une nouveauté, Thomas, l’emploi se maintient : autour de 900.000 agriculteurs car les exploitations commencent à se diversifier.