Combien représente la zone euro pour notre commerce extérieur ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Marion Maréchal-Le Pen affirme que la zone euro ne représente que 50% de notre commerce extérieur.

Le Vrai Faux de l’Info avec le commerce extérieur vu par Marion Maréchal-Le Pen.

Alors que sa tante Marine Le Pen entretient le flou sur sa volonté, ou non, d’abandonner la monnaie unique, Marion Maréchal est revenue hier sur les conséquences désastreuses pour elle, de son adoption pour notre commerce extérieur dont le déficit est abyssal, 48 milliards l’an dernier. Un Euro trop fort a pénalisé, dit-elle, nos exportations.

Marion Maréchal-Le Pen : "Il n’y a pas que la zone euro, vous savez qu’on n’exporte pas qu’au sein de la zone euro. C’est que 50% de notre commerce. Il y a aussi 50% ailleurs".

La zone euro, ce n’est que 50% de notre commerce extérieur, c’est vrai ou c’est faux ?

C’est faux. Ce chiffre date d’une dizaine d’années. Les 18 autres pays membres de la zone euro absorbent en fait 45% des exportations françaises aujourd’hui. Des exportations qui restent concentrées géographiquement puisque 60% de nos échanges partent à destination de l’Europe. En 2016 d’ailleurs, c’est la seule zone au monde où elles se maintiennent à peu près puisqu’elles baissent partout ailleurs comme en Afrique, au Proche et au Moyen Orient ou en Asie. C’est un fait confirmé récemment par l’Insee : la France, depuis 2000, perd des parts de marchés et son déficit commercial se creuse, elle importe plus qu’elle n’exporte. Mais est-ce que c’est dû à l’euro, ce n’est pas évident car plus des deux tiers de notre déficit commercial se produisent avec des pays de la zone euro. Donc comme on a la même monnaie, ce n’est pas un problème de taux de change, même si l’euro est un peu surévalué pour la France. On n’a pas les mêmes gains de productivité que l’Allemagne. La vigueur de l’euro, ne peux pas tout expliquer, pas même notre déficit en dehors de la zone ! On a du mal a vendre nos produits à la Chine alors que d’autres pays d’Europe, comme l’Allemagne encore une fois, pas du tout.

Donc sortir de l’Euro n’aiderait pas à redresser la balance commerciale ?

Peut-être à court terme si la nouvelle monnaie était dévaluée, cela doperait les exportations, mais cela ne règlerait pas les problème structurels. On a longtemps parlé du coût du travail, trop élevé en France par rapport à ses voisins. Cette différence a quasiment disparu aujourd’hui, avec les baisses de charges du CICE ou la hausse des salaires outre-Rhin. Reste la faiblesse de notre tissu industriel : 120.000 entreprises exportatrices en France, contre 200.000 en Italie ou 300.000 en Allemagne. Elles sont trop petites pour se lancer, peu ou mal conseillées. Une sortie de l’euro, avec un retour possible de barrières douanières, pourrait aussi les fragiliser.