Combien de jeunes créent-ils leur propre activité pour créer leur emploi ?

  • A
  • A
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Christophe Castaner affirme qu'un jeune sur deux crée sa propre activité pour créer son emploi.

Le Vrai Faux de l’Info avec l’insertion des jeunes vue par Christophe Castaner.

Le porte-parole d’Emmanuel Macron au front, pour défendre le projet du Président, qui veut assouplir dès l’été le droit du travail par ordonnances. Un impératif, selon lui, quand le taux de chômage des jeunes frise les 24%.

Christophe Castaner : "Il faut redonner de l’espoir aux jeunes. Ils ne rêvent pas d’un CDI ! Un jeune sur deux crée sa propre activité pour trouver son emploi".

Un jeune sur deux crée sa propre activité pour créer son emploi, c’est vrai ou c’est faux ?

C’est faux. La proportion, elle n’est pas d’un sur deux mais d’un sur 42, selon les données recoupées de l’Insee et des organismes de sécurité sociale. Il y a en France, huit millions de jeunes de 20 à 30 ans et seulement 183.000 d’entre eux ont créé leur propre entreprise en 2016, individuelle le plus souvent, micro-entrepreneurs. La même année, ils étaient près d’un million, 940.000, à signer un CDI, 1,6 million un CDD de plus d’un mois. Donc voyez les proportions : créer son entreprise c’est tendance, mais ça reste marginal pour entrer dans l’emploi.
En fait, Christophe Castaner confond peut-être avec les données de sondages, il y en a régulièrement, qui révèlent tous qu’un jeune français sur deux souhaite créer son entreprise plutôt que de subir des années de CDD ou d’emploi précaire, mais il y a un gouffre du souhait à la réalisation.

Mais est-ce que ce n’est pas en train de changer, justement ? On voit de plus en plus de jeunes se lancer, grâce aux nouvelles technologies, à l’upérisation.

Bien sûr, ça évolue. C’est pour ça d’ailleurs que le nouveau président veut les accompagner, leur ouvrir le droit au chômage et doubler les plafonds pour les micro-entrepreneurs. Mais il ne faut pas surestimer le phénomène, ces nouvelles activités, qu’est-ce que c’est : les VTC, les chauffeurs Uber (13.400 créations l’an dernier), la livraison à domicile (13.500). Ces créations n’entraînent aucune embauche et n’offrent pas de bons salaires. Et même si elles attirent les jeunes, c’est aussi par défaut, ce que révèlent les mêmes sondages. Ils cherchent un plan B pour sortir de l’impasse, parce qu’ils ont compris qu’un CDI est de plus en plus difficile, pour eux, à décrocher.