Vers la nuit de John Hull

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

Un livre qui se passe dans le noir.

Mais ce n’est pas un polar ni un roman noir. Ça s’appelle Vers la nuit. Un journal. Signé John Hull aux éditions du Sous-Sol. John Hull était un professeur de théologie et chercheur. En 1983, après avoir tout tenté, chirurgie comprise, pour lutter contre des disques noirs qui envahissait sa vue, John Hull est devenu aveugle. Il aurait pu sombrer dans la dépression et la folie, mais ce qui l’a aidé, c’est d’écrire, plutôt de dicter son journal. Il raconte son quotidien, ce que c’est que de devenir aveugle.

En pratique donc, dans la vie de tous les jours.

Oui. Qu’est-ce c’est que de traverser la rue, comment sourire quand on ne peut pas voir le sourire d’en face ? Mais aussi Comment le souvenir des visages disparait petit à petit. De quoi rêve-t-on quand on vit dans le noir ? Il y a beaucoup de livres d’aveugles qui racontent comment ils ont réussi à vivre avec la cécité, comment parfois ils y ont puisé une nouvelle force. Mais John Hull ne trouvait pas un livre qui explique ce que c’est que de plonger dans le noir, de devenir aveugle petit à petit. Il a donc décidé de partager son expérience et sa façon de la ressentir.

C’est un journal quotidien ?

Ça dépend. Parfois, il enregistre chaque jour et parfois il laisse passer une longue période, il n’y a pas de règles. Il faut simplement qu’il est quelque chose à dire, que quelque chose de nouveau dans son état l’ait intéressé. Eh oui, intéressé. Il trouve dans cet exercice un intérêt scientifique ou philosophie, une nouvelle manière de percevoir le monde. La pluie, par exemple, qui dessine les contours de son environnement par l’écho qu’elle renvoie. Mais il s’intéresse aussi au point de vue des autres. Ses enfants, par exemple. Il veut savoir ce que signifie pour eux le fait d’avoir un père aveugle. Voilà. John Hull est mort à l’âge de 80 ans, en 2015. Il laisse ce témoignage, cette expérience. C’est poignant et paradoxalement plein de lumière, passionnant. Avec une préface du génial neuroscientifique Oliver Sacks.

Vers la nuit donc de John Hull aux éditions du Sous-Sol

Les émissions précédentes