Nouvelles cruelles, Guy de Maupassant

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

Nicolas, ce soir, vous n’avez rien lu

Non ! Mais j’ai écouté ! J’ai eu envie, les vacances approchant, de vous parler des livres audios. Et j’en ai justement un là… Un CD chez Ecoutez-Lire. Ce sont les Nouvelles cruelles de Maupassant. 4 courtes nouvelles. Lues, attention, par Robin Renucci ! il y a Pierrot, La Rempailleuse, La mère sauvage et Une famille.

Vous nous en racontez une ?

Pierrot, la première. C’est l’histoire de Mme Lefèvre, une veuve, qui vit à la campagne avec sa servante, Rose. Elle cultive un petit jardin, mais un matin, elle s’aperçoit qu’on la volée ! on lui a volé une dizaine d’oignons dans son potager ! Enorme scandale. Les voisins rappliquent. Et on lui conseille de prendre un chien ; Mme Lefevre hésite un peu parce qu’elle est vraiment très avare. Et puis, elle accepte. On lui donne donc un petit batard. Il s’appelle Pierrot. Mme Lefevre commence à l’apprivoiser. Mais un jour, nouveau scandale ! On lui demande 8 francs de taxe. Il y avait à l’époque une taxe sur les animaux.

Et elle ne compte pas payer.

Et puis encore, non. C’est hors de question. Elle propose le chien à droite à gauche, mais personne n’en veut. Alors, elle décide, avec Rose, d’aller jeter le chien dans un puits et de l’y laisser mourir. C’est terrible, c’est cruel, mais elle ne paiera pas 8 francs.  Elle jette le chien donc, elle l’entend hurler du fond d puits, elle a bien un petit pincement au cœur. Mais elle le laisse là. Sauf qu’ensuite, elle est prise de quelques remords. Ecoutez Robin Renucci.

Et elle va le récupérer ?

Pas tout à fait. Mais la fin est splendide ! Il y a trois autres nouvelles donc, toutes aussi fines et cruelles. Et géniales.

Guy de Maupassant donc. Nouvelles cruelles. A écouter ! Merci Nicolas.  

Les émissions précédentes