Ron Howard : "Au coeur de l'océan" est le film le plus compliqué de sa carrière

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans "Sortez du cadre", le réalisateur du film "Au cœur de l'océan", en salles le 9 décembre, explique qu'il s'agit du film le plus compliqué de sa carrière.

"C'est probablement le film le plus complique que j'ai fait", juge Ron Howard au sujet de son dernier film, "Au cœur de l'océan", en salles le 9 décembre. Invité de Nikos Aliagas, samedi matin, dans Sortez du cadre, l'acteur et réalisateur se livre sur son travail. 

"Un boulot passionnant". "Etre sur mer, c'est très difficile. Il y a un facteur logistique qui était extrêmement complexe, il y avait aussi des questions techniques à régler", explique-t-il. "Les acteurs ont dû se battre, cela a été difficile, mais on ne va jamais se dire que l'on n'a pas de chance d'être là et de faire un film même si on en bave. C'est quand même un boulot passionnant", relativise celui qui est célèbre aussi pour avoir incarné Richie Cunningham dans la série télévisée Happy Days.

"J'attends beaucoup de moi-même". Un tournage proche du défi qui n'a rien de surprenant au vu du degré d'exigence que Ron Howard reconnaît se fixer à lui-même. "Vous savez, j'ai un certain niveau d'ambition. J'attends beaucoup de moi-même, je place la barre très haut. [...] Je veux continuer à grandir dans ce média, dans cette forme d'art à laquelle j'ai consacré toute ma vie. Parfois, il m'arrive de ne pas dormir de la nuit", confie le réalisateur américain.

L'homme se passionne pour son métier, dans lequel il trouve un véritable équilibre. "C'est une combinaison intéressante entre, d'un côté, suivre son instinct, la petite voix qui vous guide, et de l'autre, s'ouvrir suffisamment pour inclure d'autres voix et accepter de travailler en collaboration avec d'autres", estime Ron Howard à propos du métier de réalisateur. "C'est cet équilibre qui m'a toujours guidé".

>> Retrouvez l'interview de Ron Howard en intégralité dans "Sortez du cadre" présenté par Nikos, samedi 12 décembre entre 11h et 12h30 sur Europe 1.

Les émissions précédentes