Vos journaux s'amusent du retard pris par l'annonce de la composition du gouvernement

  • A
  • A
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Sophie Larmoyer, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

Le Kiosque d'Europe 1 et toutes ses plumes avec Marion Calais pour les régions, Sophie Larmoyer pour l'international et Eva Roque devant la télé. Bonjour à toutes!

A l'image de 20 Minutes, qui titre "Tic tac tic tac tic tac tic tac...", vos journaux s'amusent du retard pris par l'annonce de la composition du gouvernement.

"Macron temporise (et en même temps) moralise"  titre L'Opinion. Sur son dessin, KAK a placé 2 ministres potentiels, tout nus ! Leurs vêtements sous le bras, Ils font la queue devant un panneau "Gouvernement, test d'admission". "En même temps, il avait dit qu'il rétablirait un service militaire" constate, fataliste, l'un des deux.

"Les futurs ministres sur le gril" : c'est, cette fois, la une d'Aujourd'hui en France. Qui en page intérieure titre "Transparence exigée". Et là encore un dessin qui en dit long. Signé Ranson cette fois : "T'as eu un coup de fil de Matignon, toi ?" demande un ministrable "Je l'attendais mais j'ai eu un appel du fisc à la place" lui répond son interlocuteur.

 "L'onde de choc Macron fait vaciller la droite". Ça c'est la Une du Figaro. Qui voit la droite "en marche vers la crise".  Quand Aujourd'hui parle de "règlements de comptes".

Ca n'a pas l'air d'aller beaucoup plus fort au FN (si l'on en croit Le Canard Enchaîné) qui nous raconte "La grosse fatigue de Marine Le Pen", "La cheftaine héroïque est au fond du trou. Terrée chez elle, elle poste mollement un tweet par semaine". Elle n'a toujours pas dit si elle serait candidate aux législatives : "Marine est rincée, elle ne peut pas se permettre une nouvelle défaite" décrypte un de ses lieutenants.

La politique "ailleurs", c'est Donald Trump. Qui fait la Une de Libération: "Amérique cherche baby sitter". "En divulguant des infos confidentielles à la Russie, Donald Trump provoque un nouveau scandale et ravive son procès en incompétence. Jusque dans son propre camp",  "Donald Trump en roue libre", résume, en Une Cnews Matin.

 En fait, ce matin, c'est L'Equipe qui signe le coup du jour avec "Les vérités de Benzema". Belle interview exclusive dans laquelle la star du Real n'élude aucun sujet. Ni l'équipe de France, ni l'affaire dite de la sextape, ni ses rapports avec Deschamps ou avec Emmanuel Macron.


-


Sophie Larmoyer, on lit ensemble la presse thaïlandaise  car Facebook était confronté à un ultimatum de la junte militaire de Bangkok : le réseau social avait jusqu’à hier matin pour supprimer certaines pages ou posts jugés illégaux !

Oui, sous peine d’être fermé complètement. Et la loi qui est invoquée, c’est l’article 112, qui définit le crime de lèse-majesté, on ne touche pas à la figure du Roi de Thaïlande. Résultat : "Big Brother échoue !", titre le Bangkok Post. 10h du matin est passé, et Facebook n’a pas été bloqué. Le réseau social a accepté de supprimer 200 pages mais il discute encore pour 131 autres. Résistance de pure forme, pour sauver la face, car l’édito du Bangkok Post nous rappelle que la censure se porte bien : depuis 2015, les autorités se vantent d’avoir fait fermer 6.900 pages, sites ou blogs. Et le crime de lèse-majesté ne s’arrête pas aux frontières de la Thaïlande puisque la junte a présenté des demandes d’extradition à une dizaine de pays pour des citoyens thaïs expatriés, jugés trop critiques de la famille royale.

Et ça marche ? Des Thaïlandais sont renvoyés dans leur pays ?

Mais non ça ne marche pas. Tous ces efforts pour réprimer, sont contre-productifs : dans le monde numérique c’est ce qu’on appelle  "l’effet Streisand". En 2003 la chanteuse avait demandé à Google Earth et google map d’enlever sa maison de leurs programmes pour respecter sa vie privée. Et immédiatement des millions de personnes étaient allés voir les photos satellites de la maison de Streisand. Eh bien là, le régime de Bangkok, en censurant des infos qui n’intéressent pas grand monde, attire l’attention et les critiques sur les prisonniers politiques du pays. 

Est-ce qu’on a idée de ce en quoi consiste un crime de lèse-majesté ?

Ils ne sont jamais détaillés dans la presse thaïe, qui s’exposerait à des poursuites. Mais il y a un exemple tout récent et éloquent : c’est le site Vice news, qui fait état d’une vidéo tournée dans un centre commercial en Allemagne. On y voit le nouveau Roi déambuler avec une jeune femme. C’était avant qu’il monte sur le trône, en décembre dernier, après la mort de son père qui était vénéré par les Thaïs. Ce nouveau roi, de 64 ans, a une vie assez dissolue et en l’occurrence il porte un jean et une sorte de petit "top", minuscule, qui laisse voir ses bras, son ventre et son dos extrêmement reconnaissable par les tatouages qui recouvrent son corps ! Tout ça ne colle pas du tout avec l’image de la monarchie. La vidéo n’est donc plus visible depuis la Thaïlande. 


-

Eva Roque - Baisers cachés – France 2 – 20.55

 

Une fiction d’utilité publique ! Vous allez découvrir l’histoire de Nathan, 16 ans. Il vit avec son père, policier. Lors d’une soirée entre lycéens, il embrasse Louis. Quelqu’un prend une photo à ce moment-là et la diffuse sur les réseaux sociaux. Le début de l’enfer pour le garçon, insulté et frappé. En classe, ça tourne au règlement de compte entre élèves devant un prof désemparé. Chez Nathan, ce n’est pas mieux. Son père vit très mal son homosexualité. Si le père de Nathan évolue rapidement et comprend son fils, les parents de Louis vont faire preuve d’une immense intolérance. Pendant qu’au lycée, le proviseur et une grande partie des enseignants ferment les yeux.

Une fiction émouvante portée par Patrick Timsit, parfait dans le rôle principal. Tout comme le jeune acteur, Bérenger Aceaux. La fiction n’échappe pas aux clichés mais pour mieux les démonter. Un film qui mériterait d’être diffusé dans les établissements scolaires !

Après la fiction, Julian Bugier animera en direct un débat. Un documentaire est également prévu dans le cadre de cette journée mondiale contre l’homophobie.



-

Marion Calais

Chloé n'aura pas son procès" regrette La Voix du Nord ce matin. Le meurtrier présumé de la petite fille de 9 ans -retrouvée morte à Calais en avril 2015- s'est suicidé en prison. Son procès devait s'ouvrir en septembre prochain "nous aurions aimé qu'il soit jugé" confie sa maman.
La politique dans les gênes. Le Courrier de l'Ouest met à la Une le 11ème adjoint au maire de Niort, Lucien-Jean Lahousse. Il est l'oncle et le parrain d'Edouard Philippe. Et malgré tout, sa nomination à Matignon l'a surpris "Même ma sœur, sa mère, n'était pas au courant" assure-t-il.
Un président, encore plus jeune qu'Emmanuel Macron à la Une de la Provence. Il a 27 ans, il s'appelle Baptiste Giabiconi, il est mannequin, égérie de Karl Lagerfeld, et il est devenu hier président du club de foot de Martigues. Objectif ligue 2 dans cinq ans.


L'histoire du jour c'est une mamie geek en galère avec son IOS

Ou plutôt avec les logiciels de son opérateur. Avant de vous expliquer, je vous présente Cécile Essirard. Elle a beau avoir 102 ans. Faut pas lui faire: ordinateur portable dernier cri, smartphone. Les nouvelles technos, elle gère. Fait ses achats en ligne, envoie des selfies à sa famille. Le truc, c'est que récemment, elle a voulu passer à la 4G et changer son téléphone pour faire de meilleures photos. Alors après avoir repéré -sur Internet évidemment- le smartphone de son choix, la vieille dame installée à Dole a chargé son voisin de se rendre en boutique. Mais une fois arrivé chez SFR, raconte-t-il dans l'Est Républicain, impossible de l'abonner. Date de naissance trop ancienne. Il a fallu en référer au siège à Paris qui en quelques secondes a rajeuni Cécile de 20 ans.