Macron donne un coup à droite

  • A
  • A
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Sophie Larmoyer, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

La presse nationale pour commencer.

Un premier ministre de droite, "Au nez et à la barbe de la droite" comme l'écrit 20 Minutes.

"Fallait oser" titre, en gros caractères Aujourd’hui en France.

"Edouard Philippe à Matignon : Macron bouscule la droite et défie la gauche" poursuit Le Figaro.

Variante en Une de L'Opinion : "Macron donne un coup à droite".

Plus radical, Libération affiche "Le nouveau visage de Matignon" (comme l'appelle CNewsMatin) et titre "Sa mission ? Casser la droite".

C'est "Le pari de la recomposition", analyse La Croix.

"L'alliance", pour Les Échos.

"Avec Edouard Philippe, Macron lance une OPA à droite" estime L'Humanité.

Nombre de vos quotidiens dresse le portrait du nouveau résident de Matignon.

"J'aime la bagarre" dit-il dans Aujourd’hui en France.

Le quotidien nous apprend aussi pourquoi il porte la barbe : "Ça me vieillit. Et franchement, ça me va pas mal, non ?" a-t-il glissé un jour à l'un de ses amis parlementaires, un ami qui le trouvait auparavant "trop tête de Juppé".

Et pendant ce temps, "le président bâtit son gouvernement dans le secret" nous raconte Le Figaro.

"Les proches d'Emmanuel Macron sont perdus, dans le brouillard. Étonnés et désemparés, ils le jurent tous à propos de la composition du premier gouvernement du président : "On ne sait rien".

En Une du Monde, Plantu lie la politique et la visite de la délégation du CIO pour l'attribution des JO de 2024.

On voit donc Emmanuel Macron en athlète, enjamber les haies. Il a passé la haie "Hollande", il a passé la haie "Présidentielle" et il s'apprête à enjamber celle des "législatives".
Sur le bord du terrain, les responsable du CIO s'interroge : "vous êtes sûr qu'il n'est pas dopé ?".

Voilà qui nous amène à la page 20 de L'Équipe : "Roland sans Roger".

Puisque hier soir, le suisse l' a officialisé : "il zappe Roland Garros". Forfait ! Federer "souhaitant privilégier sa seconde partie de saison, notamment Wimbledon et l'US Open".


Sophie Larmoyer pour la presse internationale

La presse égyptienne fait état, ces jours-ci, d’une nouvelle découverte de vestiges archéologiques importants dans le centre désertique du pays, à 200 kms au sud du Caire.

C’est la première nécropole humaine dans cette région de Minya avec un tel nombre de momies : "Une cachette de 17 momies mises à jour", titre le site d’info Ahram Online, c’est un site anglophone mais le mot "cachette" est en français. Il parait que c’est ainsi que l’on désigne des chambres funéraires non signalées, sans signe extérieur, et donc utilisées pour abriter de nombreuses momies et les protéger du pillage. Et là, ça a bien marché : ces catacombes remontent au moins à la période gréco-romaine et outre les momies (non-royales), entourées de linges très bien préservés, il y avait aussi huit sarcophages en calcaire, des cercueils de babouins, des papyrus et une décoration en or en forme de plume. C’est une équipe de l’Université du Caire qui a mis à jour ce dédale de couloirs souterrains et ses trésors.

Comment ont-ils trouvé cette "cachette", dans une région désertique, puisque rien n’était indiqué ?

C’est un peu un coup de chance, a expliqué le chef de mission au site Ahram Online : début 2016 ils étaient venus avec des experts de la faculté des sciences, qui avaient sondé le sol avec un radar, et ils avaient repéré des creux dans le terrain.

Mais ça sort comme des champignons ces derniers temps en Égypte, les momies et autres trésors du passé ?

Vous avez remarqué aussi ! Le ministre des Antiquité a lui-même reconnu que 2017 s’annonçait comme une année historique !
Il y a un mois, en Haute-Égypte près de Louxor, une tombe qui avait près de 3.500 ans a été découverte avec huit momies, des sarcophages en bois magnifiques, peints de couleurs vives, ainsi que des milliers de figurines funéraires. Il y a 10 jours, dans le même coin, c’est un petit jardin funéraire qui a été mis à jour, avec notamment les racines et le tronc d’un petit arbre vieux de 4.000 ans ! Et tout cela tombe très bien, car l’Égypte souffre, depuis les révoltes arabes de 2011 et une série d’attentats meurtriers, de la chute dramatique du tourisme qui est un pilier de l’économie. Et la bonne nouvelle pour l’Égypte, c’est que le tourisme repart : il a augmenté de moitié depuis le début de cette année.

En tous cas cette nouvelle découverte a été commentée par Tom Cruise !

"Faites attention en ouvrant ces choses-là", a twitté l’acteur américain. Et ça s’appelle de la bonne promo : il est à l’affiche du film la Momie, qui sort le mois prochain.


Eva Roque pour le programme télé

Secrets d’histoire, si les murs de l’Élysée pouvaient parler à 20h55 sur France 2.

Visite guidée au palais de l’Élysée ce soir et comme à son habitude, visite dans le temps aussi avec Stéphane Bern.
Un numéro riche en petites histoires sur ce lieu, et ceux qui l’ont occupé depuis sa construction en 1720 par le comte d’Evreux.
C’est Georges Pompidou qui en parle sans doute le mieux.

Des fêtes libertines dans le jardin organisées par Caroline Bonaparte, Félix Faure qui décède dans les bras de sa maîtresse. On découvre une autre facette du palais, mais aussi de ses habitants.
Écoutez notamment cet historien évoquant le président Paul Deschanel en 1920.

Il est aussi évidemment question de protocole. Ce protocole qui rythme le quotidien du lieu. Savez-vous par exemple qu’un dîner à l’Élysée dure 55 mn ?
Jean-Pierre Soisson, ancien ministre, et qui a débuté sa carrière politique dans les cabinets ministériels pendant le mandat de De Gaulle, raconte un repas avec le général.

On regarde ce documentaire en picorant des informations.
Ne vous attendez pas à un documentaire fouillé sur des points de détails. C’est de l’histoire vulgarisée qui nous permet de nous coucher moins bête.


Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

Trois Unes dans la presse quotidienne régionale.

Paris Normandie renomme ce matin le normand du Havre devenu Premier Ministre. Edouard Philippe devient ce matin Edouard Premier, tout sourire à la Une du quotidien.
Lui a quitté l'Élysée, avec une "Bonne étoile". C'est le nom du tableau offert par les socialistes à François Hollande. Il est signé d'une jeune artiste d'Avignon, Catherine Duchêne, qui dit sa surprise et son émotion aujourd'hui dans Vaucluse Matin.
Dans le Télégramme, "Le prénom" version breton à la Une. Un couple vient d'obtenir gain de cause pour appeler son fils Fanch, ce que refusait l'état-civil à cause du tilde qui surmontait le "n".
 
L'histoire du jour, ou plutôt les histoires du jour concernent la cyber attaque de vendredi, qui, décidément, n'a épargné personne.

Et elle a même fait quelques heureux ! À l'image des automobilistes des parkings couverts Q-Park de Chalon-sur-Saône ! "c'est gratuit, super !" témoignent certains dans le Journal de Saône-et-Loire. Alors que la société a été dans l'incapacité de faire payer ses clients après l'attaque.
Difficulté de paiement aussi au sein du groupe de Roubaix HappyChic qui comprend notamment les enseignes Jules ou Brice. Dans les boutiques de Wasquehal hier, comme sans doute dans toute la France écrit La Voix du Nord, c'était retour aux pièces et aux billets pour cause de carte bancaire inutilisable.
Et si le Progrès assure que trois entreprises de la Loire ont signalé avoir été touchées sans donner leur nom, Nord Littoral évoque le cas Alcatel.
À Calais, le groupe a fait les frais de cette cyberattaque mais assure n'avoir pas enregistré de problèmes majeurs dans les opérations. Rien de comparable à la situation de Renault à Douai où la production doit reprendre aujourd'hui.