La mafia sicilienne en Allemagne

  • A
  • A
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Sophie Larmoyer, Eva Roque et Valentine Desjeunes font le point sur l'actualité du jour.

Le Kiosque d'Europe 1 avec ce matin Valentine Desjeunes pour les régions, Sophie Larmoyer pour l'international et Eva Roque devant la télé. Bonjour à toutes ! 

Et on commence par les Unes de la presse nationale avec, je vous le disais, cette "enquête sur un meurtre de masse". C'est le titre, énigmatique, à la Une de Libération. Les journalistes de Libé ont réalisé un travail de fourmis. Ils ont épluché trois ans d'articles de presse sur les violences conjugales. Et ils ont relevé 220 cas de femmes tuées par leur mari. "Dans la plus grande indifférence", dit le journal qui a étudié l'âge des victimes, le passé judiciaire du meurtrier, les lieux du crime. L'enquête est glaçante, remarquable.  Et c'est donc à lire dans Libération.

Plus léger, Le Parisien fait sa Une sur le boom des écoles alternatives. Tous ces établissements, indépendants, hors contrat, souvent très chères. Mais qui accueillent de plus en plus d'élèves.

Sans surprise, les Echos et l'Opinion mettent en première page les résultats de l'audit dévoilé hier par la Cour des Comptes. "Comptes de l'Etat : le grand dérapage", titrent Les Echos. "Drame budgétaire, acte I". Ça c'est ce qu'on lit en Une de l'Opinion qui prévient qu'en "matière de prévision budgétaire, la mise en scène des chiffres compte tout autant que le fond". L'Opinion qui précise :"le gouvernement a réussi à installer la dramaturgie nécessaire pour faire passer les efforts inévitables, à venir"

"Loulou va nous manquer". Ce sont les mots que vous lirez ce matin en première page de l'Equipe. Louis Nicollin, le président du club de foot de Montpellier, mort hier le jour de ses 74 ans. L'Equipe fait son portrait ce matin, sans rien oublier de ce qu'il a apporté au sport. Sans rien oublier non plus de ses dérapages, les insultes, les remarques homophobes. Sans rien oublier de ses phrases cultes. Nicollin avait le verbe décomplexé et vous avez donc un best of de ses phrases cultes. Mais elles sont impossibles à dire à l'antenne. Impossible. Louis Nicollin disait lui-même : "Ce n'est pas beau la vulgarité, J'essaie de la chasser mais ça revient connement".

Sophie Larmoyer, dans la presse internationale, on apprend que la mafia sicilienne migre vers le nord jusqu’en Allemagne où elle tente de développer ses affaires !

Oui c’est une émigration économique car figurez-vous que "les temps sont durs pour le business en Sicile". C’est ce que nous apprend le Guardian dans une enquête menée à la fois par le chef du bureau de Berlin et un journaliste de Palerme. Les clans mafieux ont des problèmes financiers, d’abord parce que c’est la crise en Italie. Le secteur de la construction, notamment, n’est plus ce qu’il était : les profits auraient baissé de 90% depuis 10 ans ! Ceux qui se faisaient racketter, les petits patrons, ceux qui tenaient des boutiques, ne pouvant plus payer, ils se tournent de plus en plus souvent vers la police. Rien ne va plus, 4.000 mafieux auraient été arrêtés en Sicile depuis 1990.

Et donc, les clans changent de terrain de jeu?

Exactement, ils cherchent des régions "plus prospères" que le sud de l’Europe. Le chef de la section anti-drogue de la police financière en Sicile explique que "les mafieux ont fait leurs bagages et sont partis à Villigen ou Stuttgart". Et que là-bas, dans le Bade-Wurtemberg qui est un Land riche, ils ont des boulots "très profitables".  Ils y ont retrouvé une communauté italienne arrivée là dans les années 50 à 70, avec les programmes de "travailleurs invités".  Et ils y ont réinstallé leur business.

Mais que fait la police ?

Justement, ce qui est intéressant c’est que les polices italiennes et allemandes chargées de ces questions, de drogue, de blanchiment, travaillent ensemble. Le Guardian explique qu’une équipe de 30 enquêteurs a commencé à utiliser écoutes téléphoniques et caméras cachées pour repérer les mouvements de suspects. Car des tonnes de marijuana et de cocaïne seraient passées en contrebande d’Albanie vers l’Allemagne. Les profits sont blanchis dans des machines à sous que les mafieux obligent imposent aux patrons de bar ou de restaurants. Alors des opérations anti-drogue de grande échelle sont menées dans le sud-ouest de l’Allemagne. On découvre grâce à cette enquête l’ampleur de la migration des clans siciliens vers le nord. Selon l’auteur d’un livre sur le sujet, l’Allemagne est le pays où la mafia sicilienne est la plus présente après l’Italie.

"Les gangs de la mafia se déplacent vers l’Allemagne alors que les temps sont durs pour le business en Sicile " c’est le titre de cette enquête à lire dans le Guardian.

Eva Roque - Thalassa – France 3 – 20.55 – Vendredi 

C’était le 25 septembre 1975. Georges Pernoud prenait la barre de cette émission mythique. Ce soir, ce sera sa dernière. Parmi les sujets du soir, une escapade sur le bateau français barré par Franck Cammas dans le cadre de la coupe de l’America. On dit bateau, mais c’est des objets volants. Ultra rapides. Des formules 1 très dangereuses. Ecoutez la mésaventure de Franck Cammas. Et pour aller toujours plus vite, il faut du matériel performant. Alors que l’équipe est en train d’assembler le bateau, le journaliste remarque que les membres de l’équipage portent des gants chirurgicaux.  Ça n’aura pas suffit. Les Français ont été sortis lors de la première phase finale.

Des images sublimes, des rencontres étonnantes, à l’instar de ce représente Thalassa et ce qu’a toujours défendu Georges Pernoud qui sera remplacé à la rentrée par Fanny Agostini qui officie sur BFM. Et comme dit Georges, "Bon vent !"

La presse en région avec Valentine Desjeunes. Et on retient trois unes ce matin.

Murielle Bolle mise en examen, à la une de l'Est Républicain. Un véritable séisme 33 ans après la découverte du corps du petit Gregory dans la Vologne. La belle-sœur de Bernard Laroche a été incarcérée provisoirement. A la une du Républicain Lorrain : l'acide d'Arcelor Mittal déversé dans la nature. Le quotidien révèle que des milliers voire des millions de litres d'acide auraient été déversés sur le site de Florange. Conséquences d'un système frauduleux mis en place par les salariés et un sous-traitant. Certains dénoncent un scandale environnemental. Et puis un  mercato d'un nouveau genre à la une de l'Echo Républicain. En Eure et Loire, 17 chefs d'établissement vont bouger à la rentrée scolaire. Les expériences acquises par les personnels servent de support à leur nouvelle mission dans leur future structure. C'est, nous dit le quotidien, l'un des mercatos le plus importants depuis plusieurs années.

L'histoire du jour à lire dans le Parisien, c'est l'histoire d'un bout de plastique.

Comment est-ce possible? Un tube de plastique de 25 centimètres resté niché pendant 7 ans dans le ventre d'un jeune homme. Quelques mois après une opération de l'appendicite, Nelson est pris de douleurs, et pendant 7 ans, il passe de scanners en IRM, des échographies, avec toujours le même diagnostic: "c'est musculaire" lui dit-on, avant de lui inventer une embolie pulmonaire, une infection au foie. Mais finalement non, c'est un ver, un ver tropical niché dans le foie et pourtant rien n'y fait. Les traitements, les vermifuges jusqu'au jour où il passe une radio qui révélera enfin, que lors de son opération de l'appendicite, les médecins avaient laissé un tube de plastique de 25 centimètres. Il faudra une opération de trois heures pour lui enlever. En attendant, lui qui souffre toujours d'une infection au foie, se prépare à une action en justice, c'est bien le moi qu'il puisse faire.