Hillary Clinton : la maison flanche !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le kiosque de Thomas Sotto est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Xavier Yvon, Eva Roque et Marion Calais font le point sur l'actualité du jour.

La presse nationale pour commencer.

C'est la Une la plus réussie du jour, celle de Libération. On y voit une photo de profil d'Hillary Clinton, elle n'a vraiment pas l'air au top. Et le titre "La Maison Flanche".

Le dossier du jour, c'est Alstom.

"Hollande saute dans le train" s'amuse 20 minutes.
C'est "Le casse-tête social de Hollande" écrit Le Figaro.
"Il redoute un nouveau Florange" enchaine Le Monde.
En version "scud" en une de L'Humanité : "Pour une fois, Hollande tiendra-t-il une promesse ?"
C'est en tout cas "une primaire très politique" titre Les Échos, qui ne semble ne pas trop y croire non plus.
La dernière couche, par l'Opinion : "Alstom, hypocrisie d'État".

Pour Direct Matin, c'est un peu "la primaire pour les nuls" ! Emploi, terrorisme, éducation, identité nationale : primaire à droite : qui dit quoi ?"

Alors que Le Figaro titre sur le plan de Cazeneuve pour répartir les migrants", La croix soulève, toujours en une, un problème crucial : "Enfants migrants, un besoin d'école".

Et puis il y a Aujourd’hui en France qui nous parle de ces artistes "qui ont dit oui au Bataclan". Le 1er concert, ce sera Pete Doherty, le 16 novembre. "Ce ne sera pas facile, un peu effrayant même...Mais c'est un devoir et j'ai des choses à dire" confie Marianne Faithfull, qui fait elle aussi partie des 19 concerts déjà programmés. Yael Naim reconnait "on a hésité une seconde. De peur de ne pas être à l'aise dans la salle, que ce soit très douloureux. Et puis on s'est dit qu'il fallait que la vie gagne".


Axel de Tarlé pour l'économie

"Le titre Samsung chute, victime d'explosions de son smartphone Galaxy Note 7", c’est à lire dans Boursorama.

Désormais, Samsung demande à tous les détenteurs de ce nouveau smartphone Galaxy 7, de ne pas l'utiliser ses batteries qui explosent.
35 cas d'explosion ont été recensés, provoquant des dégâts notamment dans une chambre d'hôtel en Australie ou un feu dans une voiture aux USA.
La Commission Américaine de Protection des Consommateurs appellent tous les utiliseateurs à arrêter totalement de l'utiliser. Les Compagnies aériennes interdisent également son utilisation à bord de leurs avions.

C’est un véritable accident industriel puisque Samsung va devoir rappeler 2,5 millions d'appareils vendus dans 10 pays, pour un coût de près d'un milliard euros. En France, l'appareil devait etre commercialisé début septembre. Une commercialisation évidemment stoppée.

Le problème vient des batteries en lithium ion qui chauffent et qui explosent. Il existe le même problème avec des voitures électriques qui utilisent la même technologie.

Bourse de Séoul a vu les actions de Samsung chuter de 7 %, soit 13 milliard d'euros parti en fumée. Pire, la baisse est de 11 % en deux jours.
L’image de Samsung, premier fabricant mondial de smartphone avec 22% de parts de marché, est clairement abimée. La marque devrait être concurrencée par l'essor des fabriquants Chinois (Huewei, lenovo, xiomi).


Eva Roque pour le programme télé

Blindspot à 20h55 sur TF1

La nouvelle série américaine policière de TF1 nous emmène à New-York. Un sac abandonné vient d’être découvert par un policier en plein milieu de Times Square. Le lieu est évacué et un démineur s’approche…

Dans ce sac apparaît une jeune femme nue, en état de choc, totalement amnésique et le corps entièrement tatoué.
Une des inscriptions est le nom d’un agent, Kurt Waller.
Débute alors une sorte de jeu de piste pour comprendre qui est cette femme et quel est le sens de ces tatouages.

Cette tension que l’on ressent au cours des trois premières minutes est ensuite permanente.
Le rythme est effréné, la réalisation parfaite et c’est un très bon casting. Hormis les dialogues toujours faibles, les ingrédients sont là pour une série moderne avec des références évidentes à Prison Break autre série américaine avec un dos tatoué ainsi qu’aux films Jason Bourne.

N’y a-t-il pas un phénomène de ras-le-bol de toutes ces séries américaines ?

D’abord, il y a un public pour ça et surtout le défi de TF1 était de trouver une nouvelle marque.
Parce qu’effectivement, ras-le-bol des Experts, Esprits criminels et autres fictions du même genre.
Blindspot parvient à renouveler la série policière sans pour autant déstabiliser les téléspectateurs. Il faut reconnaître que ça faisait longtemps qu’une fiction américaine n’avait pas été aussi captivante.


Marion Calais pour la presse quotidienne régionale

Trois Unes dans la Presse quotidienne régionale.

Le Dauphiné Libéré qui s'interroge : l'État peut-il se mêler du dossier Alstom ? En tout cas, François Hollande s'est impliqué en personne pour sauver le site de Belfort.
Des mutins à la prison dans Centre Presse, avec des détenus qui déclenchent un incendie au centre pénitentiaire de Vivonne, près de Poitiers. Six prisonniers ont été blessés.
Dans la République des Pyrénées, de la difficulté d'être maire. Réunis hier à Pau, les élus ont raconté leurs galères du quotidien. À croire, dit le journal, qu'il faut être maso pour être maire.
Soulignons aussi ce matin les très nombreuses Unes sur la sécheresse et notamment celle de Sud-Ouest : "La terre est sèche. Archi-sèche"...

De la sécheresse, on en a une conséquence stupéfiante dans Var Matin.

A Besse-sur-Issole, au sud de Brignoles : le lac a tout simplement disparu. La rivière qui l'alimente est à sec et l'étendue qui s'étale normalement sur plus de trois hectares est maintenant réduite à l'état de flaque. L'eau a été engloutie par les nappes phréatiques. Alors non seulement, ça sent mauvais et ça pullule de mouches parce que les cadavres des poissons gisent à même le sol, qui n'est pas suffisamment solide pour s'y aventurer et pour les ramasser, mais en plus, les bâtiments alentours sont fragilisés. Les berges s'affaissent et les maisons se fissurent. Ce n'est pas la première fois que cela se produit. Alors, en habitué du phénomène, le maire va faire une demande de reconnaissance en état de catastrophe naturelle. Des géologues sont attendus mardi prochain pour proposer des solutions pour éviter que le lac se vide à chaque épisode sans pluie.


Xavier Yvon pour la presse américaine

À la Une de la presse américaine avec notre correspondant Xavier Yvon. D’abord des nouvelles d’Hillary Clinton qui se repose près de New-York.

De là, Hillary Clinton a pris son téléphone pour appeler CNN et son présentateur vedette peigné au millimètre, Anderson Cooper pour dire "je vais beaucoup mieux, je suis les conseils de mon médecin, je me repose". Son retour est prévu sur le terrain d’ici deux jours.

Ce matin, on va parler de son adversaire, Donald Trump, qui lui a continué à faire campagne. Un meeting hier en Caroline du Nord et juste avant un crochet par Washington, pourquoi ?

Parce que quoiqu’il arrive le 8 novembre, jour de l’élection, Donald Trump débarque dans la capitale fédérale, et pas n’importe où, sur Pennsylvania Avenue, juste à coté de la Maison Blanche. Il est venu inaugurer hier son dernier bébé, un hôtel de luxe qui porte bien sûr son nom le "Trump International Hotel". 263 chambres dans un ancien immeuble fédéral du 19e siècle, qui ressemble à un petit château.

Mais ce qui est intéressant c’est que la rénovation a été rocambolesque, c’est ce que raconte le New York Times. Les architectes du projet ont démissionné, dégouté "Trump ne mérite pas ce bâtiment" a dit l’un d’entre eux. À l’intérieur, Trump a fait mettre de la moquette sur des sols en marbres anciens, des dorures à la place des moulures en plâtre, c’est Las Vegas à Washington. Ce qui fait écrire cette phrase savoureuse au New York Times : "L'alliance du style Trump avec ce vieux bâtiment respectable est aussi étrange que son mariage avec le Parti républicain".

Le premier grand test pour l’hôtel tout neuf aura lieu le 20 janvier, jour de l’investiture du nouveau président, qui attire les foules. Si vous voulez réserver, ça va de 1.250 à 100.000 dollars la nuit. Donald Trump, lui est au moins sûr d’avoir une chambre, ici ou à la Maison-Blanche.

Pour consulter l’article du New York Times, cliquez ici.