Le kiosque du petit matin - 27/09/2017

  • A
  • A
Les experts du petit matin est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Roland Pérez, Sylvain Chazot et Grégoire Martinez  évoquent des questions de droit, de politique et de technologie.

Politique - Sylvain Chazot

Revenons sur l’énorme tension qui règne en ce moment sur les bancs de l’Assemblée nationale.

Les députés examinent en ce moment le projet de loi anti-terroriste et les débats sont tendus.
Il y a d’un côté ceux qui considèrent que ce projet de loi est contraire aux libertés individuelles, et puis il y a ceux qui estiment, à l’inverse, que l’on n’en fait pas assez pour lutter contre le terrorisme et notamment le terrorisme islamiste.

C’est tendu et cela débouche même sur des insultes, c’est ça ?

C’est exactement ce qu’il s’est passé hier.
Les députés sont en train d’examiner un amendement déposé par le Républicain, Guillaume Larrivé, sur la fermeture des lieux de cultes qui prêchent la haine. Trop stigmatisant pour les musulmans, dit-on du côté de la France insoumise. La députée Danièle Obono lit même un passage de l’Ancien Testament pour prouver, selon elle, que tous les cultes ont leur lot de haine.
Guillaume Larrivé enrage et quelques minutes plus tard, il répond.
Le mot est lâché "islamo-gauchisme", un terme qu’affectionne la droite de la droite pour accuser la gauche d’être les idiots utiles des terroristes. Forcément, cela ne plaît pas à la France insoumise et Danièle Obono réplique.
"Christiano-fascistes" d’un côté, "islamo-gauchistes" de l’autre, l’Assemblée nationale est un divisée.
Le mot de la fin revient tout de même à Guillaume Larrivé. Il revendique sa liberté d’expression et il le prouve en s’attaquant directement à Jean-Luc Mélenchon, rebaptisé pour l’occasion "leader minimo". Bref, l’ambiance est à couteau tirée en ce moment au Palais Bourbon.