Le kiosque du petit matin - 02/10/2017

  • A
  • A
Les experts du petit matin est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Roland Pérez, Aurélie Marcireau et Grégoire Martinez évoquent des questions de droit, de politique et de technologie.

Politique - Aurélie Marcireau

La campagne pour la présidence des Républicains bat son plein, six candidats sont en lice. Résultat mi-décembre. Le favori c’est Laurent Wauquiez qui a reçu le soutien de ténors du parti, un soutien qui pourrait ne lui servir à rien.

Hier et sans énorme surprise,  c’est Christian Jacob, le président du groupe à l’Assemblée qui a annoncé sur notre antenne qu’il était derrière Laurent Wauquiez. Hier toujours, Eric Woerth qui le soutient lui aussi a expliqué son choix. Un soutien qui fait rêver, écoutez l’enthousiasme sur Franceinfo.

Bah voilà, ils ne sont pas candidats. Les cinq autres candidats rament pour avoir les parrainages. Ils n’ont plus que neuf jours pour rassembler les signatures d’au moins 2.347 adhérents et 13 parlementaires. Laurent Wauquiez, en personne, a souhaité samedi qu’il y ait "plusieurs candidats" ; il a  appelé l’assistance à parrainer son chouchou l’actuel trésorier du parti, Daniel Fasquelle. "Daniel mène une campagne respectueuse alors n’ayez pas de souci, vous pouvez aussi parrainer Daniel".

Laurent Wauquiez est moins  enthousiaste concernant notamment Julien Aubert, qui a déclaré qu’il y avait des pressions exercé sur des parlementaires pour ne pas le parrainer. Les trois autres candidats sont la maire de Taverny Florence Portelli, Laurence Saillet et Maël de Calan (le juppéiste qui a reçu l’appui lui de Jean-Pierre Raffarin).

Il faut le dire : une élection avec un candidat, cela ne donnerait pas une image super moderne et cela, Christian Jacob le reconnaissait hier au Grand rendez-vous.

Problème : la haute autorité a dit non. L’enjeu des prochains jours est donc pour les cinq candidats d’engranger des signatures et du côté de chez Laurent Wauquiez de promouvoir les parrainages pour Daniel Fasquelle. Et pourquoi Daniel Fasquelle ? C’est le plus "Wauquiez compatible" ce qui permettrait d ‘afficher une belle image de réconciliation du parti post élection de Laurent Wauquiez.