Farc, nouveaux parti politique en Colombie, le TGV a fait le plein cet été et la série "Vestiaires" : le kiosque d'Europe 1

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

International, économie, télévision... François Clémenceau, Emmanuel Duteil et Eva Roque livrent leur point de vue du jour.

>> Télévision : dans les vestiaires d’une piscine pour un programme court cash, mais pas trash

Septième saison de la série Vestiaires sur France 2. Vous pouvez nous rappeler de quoi il s’agit ?

C’est le programme court le plus gonflé que l’on puisse trouver à la télévision française. D'ailleurs, la production a eu tout le mal du monde à trouver un diffuseur avant que France 2 n'accepte une programmation, d’abord en fin de matinée, puis à 20h45.

Gonflée parce que cette série est écrite, réalisée et interprétée par des handicapés. Direction donc les vestiaires d’une piscine où on retrouve Orson, amputé d’une partie de son bras et surnommé Abraracourcix et Romy en fauteuil roulant. Et Romy a un souci : il a mal à une épaule. C’est Michel Cymès, le médecin, en personne qui vient l’ausculter. Dictaphone à la main, le toubib établit son diagnostic. À priori y’a pas de raison de s’inquiéter…

Dans un autre sketch, c’est Elsa Lughini qui débarque dans le décor. Elle joue le rôle d’une productrice de cinéma un peu particulière. Au fil des saisons, l’écriture de la série s’est améliorée. Les comédiens sont toujours aussi bons. Ils parviennent surtout à désamorcer la gêne que nous avons parfois face à des "handis", comme ils disent. Ils comptent faire oublier le handicap et rire de tout, de toutes les situations. Une ambition salutaire et réussie.