Des objets transformés en armes, privatiser pour financer l'innovation et la série de TF1 "La Mante" : le kiosque d'Europe 1

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

International, économie, télévision... Didier François, Emmanuel Duteil et Eva Roque livrent leur point de vue du jour.

Didier François explique comment les terroristes adaptent des objets du quotidien pour les transformer en armes de guerre tandis qu'Emmanuel Duteil détaille pourquoi l'État veut privatiser des entreprises pour financer l’innovation. Quant à Eva Roque, elle présente La mante, la nouvelle série de TF1.


>> Télévision : Carole Bouquet campe une tueuse en série sur TF1

TF1 lance sa nouvelle série ce soir, La Mante. À quoi faut-il s’attendre ?

À un polar avec son lot de rebondissements qui vous fait tenir devant l’écran. Le commissaire Feracci enquête sur une série de meurtres qui porte la signature de la Mante, surnom donnée à une tueuse en série, Jeanne Deber incarnée par Carole Bouquet. Sauf qu’elle est en prison depuis 25 ans. Elle est prête à aider la police à trouver ce nouvel assassin, à une condition. Elle veut comme interlocuteur, son fils devenu flic et qui est joué par Fred Testot. Retrouvailles donc entre une mère et son fils et ce n'est pas simple.

Est-ce une série à recommander ? 

Je suis me laissée surprendre par le suspens de la série. Il y a quelques scènes largement inspirées du film de Jonathan Demme, le Silence des agneaux. Carole Bouquet est peu présente mais dans ses rares scènes, elle est convaincante dans ce rôle de tueuse. Par ailleurs, le rôle sombre du fils tourmenté sied à merveille à Fred Testot. Pour autant, l'ensemble manque de rythme et la relation conflictuelle entre la mère et le fils aurait mérité d’être plus exploitée.

On a l'impression que TF1 est montée en gamme du côté des fictions…

C’est vrai. Depuis cinq ans, la chaîne ose plus. La fiction est devenue une priorité avec des polars comme La Mante ou l’adaptation des livres d’Harlan Coben comme Une chance de trop, mais aussi des fictions plus sociétale et des comédies. Je pense notamment au succès du téléfilm L’emprise et la série Sam, deux fictions dans lesquelles on retrouvait un certain… Fred Testot !