Pologne : l'Europe s'inquiète de la mainmise du gouvernement sur les médias

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Anne Le Gall, Alex Taylor et Alexandre Kara font le point sur l'actualité du jour.

Alex Taylor, expert international

Le reste de l’Europe est de plus en alarmé par une mainmise du gouvernement polonais sur les médias.
 
Imaginez si l’Assemblée Nationale en France vote cette semaine pour virer les dirigeants de France Télévision et de Radio France, pour mettre à leur tête des personnes nommées par Emmanuel Macron avec consigne de virer les journalistes non conformes. C’est exactement ce qu’ont fait la semaine dernière les conservateurs Droit et Justice, il y a élus à peine deux mois, très conservateurs et surtout très eurosceptiques. Ceci après avoir également émasculé il y a deux semaines le conseil constitutionnel du pays.
 
L’Europe réagit ?
 
Un peu mollement pendant les fêtes. Le tribunal constitutionnel Bruxelles avait envoyé des lettres à Varsovie, restées sans réponse. Depuis hier le ton monte. Le vice président de la commission européenne parle d’enfreinte à l’état de droit, un commissaire a évoqué hier dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung allemand qu’on pourrait destituer la Pologne de son droit de vote au conseil européen. On évoque même l’option nucléaire !
 
C’est quoi ?
 
Carrément menacer un pays d’expulsion s’il bafoue l’Etat de droit et les valeurs fondamentales. C’est l’option nucléaire car on espère que sa simple menace suffira pour faire plier un pays. Il faudrait que tous les pays soient d’accord. (Pas évident car la Hongrie soutiendrait la Pologne). En tout cas 2016 pas seulement l’année du Brexit, mais aussi celle de la Polexpulsion !



Anne Le Gall, experte innovation

L’innovation du jour : un nouveau matériau très prometteur pour l’industrie

Pour commencer l’année, on retient ce sigle MOF comme Métal organic Framework. Il s’agit de cristaux métalliques très poreux, les plus poreux du monde.
A l’échelle du nanomètre, on voit que ces MOF sont creux : ils sont constitués de millions d’alvéoles.
En réalité, c’est une matière composée à 80% de vide.

Le vide c’est utile dans l’industrie ?

Oui parce que qui dit matériau creux, poreux, dit aussi grande surface d’échange avec l’extérieur. Pour les MOF, c’est très impressionnant car un gramme de cette matière équivaut à une surface d’échange de 1.000 à 5.000 m2. Ça va donc de deux terrains de tennis à un terrain de foot pour un gramme de matière. Cela permet de capter de nombreuses molécules sur une petite surface et c’est une matière très efficace pour stocker des gaz, ou de l’énergie, ou encore créer des réactions chimiques.

Mais on vient de les découvrir ces MOF ?

Non, on étudie ces cristaux depuis plus de 10 ans mais on n’arrête pas de leur découvrir de nouveaux usages.
Par exemple : on s’est rendu compte l’année dernière, qu’un MOF pouvait aider à repérer des empreintes digitales, très rapidement, par réaction électroluminescente.
Encore plus nouveau, ça date de quelques jours, désormais =, on parle aussi d’utiliser les MOF en électronique. Ça personne ne l’imaginait avant parce que normalement ces cristaux ont besoin de tremper dans des solvants liquides pour être installés et le liquide dans des circuits électronique, évidemment, ce n’est pas terrible. Or, tout récemment des scientifiques australiens et belges ont trouvé une nouvelle méthode pour produire et installer ces matériaux sans utiliser de liquide.
Du coup, les MOF deviennent aussi très intéressant en informatique pour miniaturiser encore les puces électroniques et fabriquer à l’avenir des ordinateurs ou des objets connectés encore plus petits.