Macron et Hollande : Brutus contre César ?

  • A
  • A
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Antonin André, Emmanuel Duteil, Jeanne Daudet et Guillaume Genton font le point sur l’actualité du jour et vous livrent leurs indiscrétions.

Antonin André, expert Politique

Le meeting d’Emmanuel Macron.

"Nous porterons ce mouvement jusqu’en 2017 et jusqu à la victoire". Pas de déclaration de candidature, même si tout le monde y pensait dans la salle. Emmanuel Macron a-t-il franchi la ligne jaune. Peut-il rester ministre? La réponse en 8 mots par Manuel Valls  : "il faut que tout cela s’arrête" 

On va traduire : un ministre peut-il avoir un agenda concurrent de celui du président de la République et rester au gouvernement ? Non. Un ministre peut-il défendre un projet en vue de l’élection présidentielle concurrent de celui du président de la République et rester au gouvernement ? Non. Donc Emmanuel Macron doit partir. Qui peut en décider ? Emmanuel Macron lui-même ou François Hollande. C’est à ces deux hommes que Manuel Valls, gardien de la discipline gouvernementale s’adresse. A Macron il dit : "sois cohérent, pars." A François Hollande il dit : "fais preuve d’autorité : vire-le." 

L’issue la plus probable donc c’est qu’ Emmanuel Macron ne termine pas le quinquennat à Bercy. La question c’est lequel des deux en décidera le premier, le président ou le ministre ?

Quand la politique tourne au western. Le duel : François Hollande face à Emmanuel Macron. Le cow-boy expérimenté qui a écumé le far-west face au jeune loup qu’il a formé et qui a des rêves de puissance. Il n’y a pas de place pour deux. L’entourage d’Emmanuel Macron le pousse à sortir maintenant, sans attendre la rentrée. Le ministre temporise, il se prépare à sortir, mais après l'été. Côté Élysée : François Hollande ne veut pas tirer le premier. Il considère qu’Emmanuel Macron est moins dangereux, et reste même un atout à ses côtés, au gouvernement plutôt qu’en dehors. Mon pari : c’est qu Emmanuel MAcron devra assumer de quitter le navire. 

Dernière question : Emmanuel Macron peut-il terrasser François Hollande, une fois dehors peut-il être la meilleure chance de la gauche en 2017 ? 

Le jour où Emmanuel Macron sort du gouvernement, il endosse le costume du traître et de la déloyauté. Qui l’a nommé secrétaire général adjoint de l’Elysée ? François Hollande. Qui l’a nommé ministre lui parfait inconnu et vierge en politique ? François Hollande. Le jour où Emmanuel Macron quitte le gouvernement, son surnom et pour longtemps sera "Brutus" : le fils adoptif qui poignarde son père c’est un rôle ingrat et bien lourd à porter pour se faire élire par la majorité des Français. François Hollande l’a bien compris et c’est pour ça qu’il ne le démissionnera pas…


Emmanuel Duteil, expert Économie

Renault devant PSA ?

J'ai envie de vous parler ce matin d'une première allez quasi historique. Renault pourrait vendre plus de voitures cette année que PSA dans le monde. De mémoire de spécialistes c'est du jamais vu depuis au moins la fin des années 70...

Alors qu'est ce qui nous laisse penser cela ?

Eh bien au 1er semestre, PSA (Peugeot, Citroen et DS) a vendu 1 million 540 000 voitures tandis que Renault et Dacia 30 000 de plus. Renault est en plein boom. Il n'a jamais vendu autant de voitures de sa vie sur 1 semestre. Il profite à plein du rebond du marché européen. 2 Renault sur 3 sont vendus en Europe. La France et l'Italie sont par exemple les 2 plus gros marchés de Renault. La Clio est la voiture la plus vendue de France. Renault profite notamment en France du lancement de ces dernières voitures, le petit SUV de ville (le kadjar) cartonne par exemple. Au niveau mondial Renault est aussi aidé par le décollage de plusieurs marchés : l'Inde surtout avec le carton de sa gamme lowcost et dans une moindre mesure la Chine où il vient tout juste de se lancer. Ça repart aussi très fort en Iran.

Alors Emmanuel on le voit ça va bien chez Renault. Est ce que ça veut dire que c'est plus compliqué chez PSA ?

Même si ce passage en tête de Renault est très symbolique, PSA va mieux tout de même. Là aussi l’Europe se porte très bien. Mais PSA est est pénalisé par la Chine. Arrivé dans les années 90 sur place la Chine était même devenu l'an dernier son plus gros marché. Mais sur place les marques locales prennent de plus en plus de part de marché du coup c'est plus dur pour PSA d'écouler ses Peugeot et ses Citroën. Ses ventes se sont effondrées ces derniers mois là bas, c'est vraiment cela qui bloque le constructeur. En tout cas ce qui est rassurant c'est que quelque soit le vainqueur l'industrie automobile française a vraiment retrouvé des couleurs.


Jeanne Daudet, experte Actualité régionale

De la glace du Mont Blanc va être conservée au Pôle Sud ! 

Oui l'histoire du jour est à lire dans le Dauphiné Libéré. Si vous avez décidé en août de délaisser la côte d'Azur ou les plages d'Ibiza pour escalader le Mont Blanc et le col du Dôme à 4300m d'altitude vous allez devoir partager le manteau blanc avec une douzaine de glaciologues qui vont prélever de la glace pour la stocker. En Antarctique !

L'idée est simple. Préserver cette glace pour pouvoir l'analyser dans plusieurs années, quand la technologie aura évolué. Pour le moment la fonte des glaces va plus vite que la technologie n'évolue. Et la glace c'est une mine d'informations, une formidable mémoire du temps pour comprendre notre environnement. En avril 1986 par exemple, les scientifiques avaient relevé un fort pic de césium 137 dans la glace. Un élément radioactif causé par Tchernobyl !

Mais pourquoi ne pas conserver cette glace dans un grand congélateur ? Ça éviterait le transport !

Déjà parce que les scientifiques vont en prélever plusieurs tonnes. Ils vont forer ce que l'on appelle des carottes de glaces de 140m de long. Il faudrait donc des très gros congélateurs. Et puis on risquerait tout bêtement des pannes électriques ! Là, l'antarctique est un congélateur naturel avec ses -50 degrés assurés. Pour patienter en attendant des nouveaux outils d'analyse, et étudier par exemple les mutations de virus ou bactériés piégées dans la glace...