Le chantage des centristes sur les Républicains et les antibiotiques passés de mode chez les investisseurs : les experts d'Europe 1 vous informent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Antonin André, Axel de Tarlé et Anne Le Gall font le point sur l'actualité du jour.

Antonin André, expert politique

Le chantage exercé par les centristes de l’UDI sur les Républicains. Nicolas Sarkozy leur ouvre les bras pour qu’ils participent à la primaire. Pourquoi pas ? Mais en échange, ils veulent un accord pour les législatives et ils sont très gourmands.

Le pouvoir ! Rien que ça, Les centristes de l’UDI veulent le pouvoir. Pas juste un strapontin si la droite l’emporte en 2017, non ils veulent être incontournables, c’est-à-dire que la majorité dépendent de leur soutien, de leurs votes à l’assemblée. Donc ils ne veulent pas 29 députés comme aujourd’hui, non, ils en veulent 70 à 80, une sorte de minorité de blocage. Donc oui, ils sont gourmands.
Si Nicolas Sarkozy veut que la primaire soit une primaire de la droite et du centre et pas de la droite tout court, il faut un accord sur les législatives. Pour le moment c’est "niet", et ça risque d’être un "niet" définitif parce qu’il sera difficile pour Nicolas Sarkozy de négocier un accord législatif avec l’UDI sans que les autres présidentiables comme Alain Juppé, François Fillon ou Bruno Lemaire et consorts n’aient leur mot à dire.

C’est David contre Goliath cette histoire. L’UDI c’est petit par rapport aux Républicains, alors est-ce que là encore David peut terrasser Goliath ?

Avec 120 députés, les Républicains sont sous la menace du Front National en 2017. Elle est là l’arme du chantage. Le patron de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, dit à ses amis Républicains : "moi sur 29 députés centristes, j’en ai cinq ou six sous la menace du Front national, je n’ai pas grand-chose à perdre". "Vous, vous en avez 120 qui sont menacés par un FN élevé. Si je présente un candidat centriste dans ces 126 circonscriptions ça peut vous coûter cher".
L’argument pèsera, pas forcément avant la primaire, mais il pèsera. La preuve, c’est la façon dont Alain Juppé a pris le temps d’écrire une longue lettre de trois pages à Jean-Christophe Lagarde pour lui promettre une future majorité présidentielle équilibrée. François Fillon, lui aussi, a rencontré Jean-Christophe Lagarde lors d'un échange cordial et constructif dit-on chez les centristes. Aucune nouvelle en revanche de Nicolas Sarkozy.

Pas de candidat UDI à la primaire, s'il n'y pas d’accord sur les législatives. Est-ce que ça veut dire un candidat UDI à la présidentielle ?

Chiche ! Jean-Christophe Lagarde ne l’exclut pas, il nous l'a confirmé hier. Ça peut faire sourire car c’est vrai que la dernière fois en 2012, Hervé Morin, candidat Nouveau Centre, avait jeté l’éponge avant le premier tour.
Ce qui a changé, depuis 2012, c’est la progression spectaculaire du Front national et, on le voit sondages après sondages, la qualification pour le second tour pourrait très bien se jouer à quelques pour-cents.
On le voit, même petit, David UDI peut faire chanceler Goliath Républicain !


Axel de Tarlé, expert économie

MacDonald, PizzaHut et KFC vont bannir les antibiotiques.
Les plus grandes chaines de restauration du monde vont devoir proposer de la viande sans antibiotiques et ce, sous la pression des fonds financiers.

Ça peut sembler utopique mais, c'est une vraie révolution. Qui est la manœuvre ?

Ce sont les grands fonds de pension de la planète qui gèrent 1400 milliards de dollars. En général, les dirigeants d'entreprises obéissent à ces actionnaires puissants.
Ces grands fonds de pension américain, ont écrit aux plus grandes chaine de restauration comme Mac Do, Domino's Pizza, Pizza Hut ou encore KFC, pour leur demander, si possible, ne plus servir à leur client de la viande, issus d'animaux élevés aux antibiotiques. D'en limiter au maximum l'usage.

Pourquoi ?

Ces fonds de pension mettent en avant deux raisons :

1/ L'OMS s'alarme de la sur-utilisation des antibiotiques dans les fermes car 80 % des antibiotiques produits sont utilisés pour les animaux. Ils sont tellement utilisés qu'ils ne sont plus efficaces. Les bactéries sont devenues résistantes aux antibiotiques. C'est un problème majeur pour la santé humaine avec le retour de maladies disparues.

2/ Tôt ou tard, estiment ces fonds, ils seront interdits. Ce sera bientôt la norme, autant agir en amont et être prêts.
C'est une vision sur le long terme qui est typique des fond de pension car ils gèrent les retraites. Vous placez votre argent à 25 ans et vous le récupérerez à 65 ans. Les fonds de pension s’intéressent à la rentabilité de leur placement avec une génération pour horizon.

Le monde agricole va-t-il devoir suivre et passer à un élevage sans antibiotiques ?

c'est une révolution qui s'annonce. Pourquoi l'Industrie agro-alimentaire utilisent les antibiotiques ? Parce que les animaux sont élevés en batteries et confinés dans des cages ce qui est propice à propager les maladies.
Un élevage sans antibiotique suppose un élevage moins intensif et plus naturel. Bingo ! C'est ce que souhaite le consommateur. Serait-ce un argument de plus en faveur de la fin des anti-biotiques?

Comme quoi, oui, la finance peut être éthique dès lors qu'elle s'inscrit dans le long terme.