La disparition d'Emmanuel Macron

  • A
  • A
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Emmanuel Duteil, David Doukhan et Jeanne Daudet font le point sur l’actualité du jour et vous livrent leurs indiscrétions.

La disparition d'Emmanuel Macron

David Doukhan, expert Politique

Le 12 juillet Emmanuel Macron tient un meeting, c'est un succès pour "le roi de la com'". Il s'en félicite en privé avec ses proches. "On a présidentialisé Macron" confie l'un d'entre eux. Sauf que l'attentat de Nice survient. Dès le soir du 14 juillet les ministres sont priés de se taire. La communication se sera François Hollande, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve. Les autres : "silence." Ça démontre la position schizophrène d'Emmanuel Macron. Rester ministre tout en aspirant aux plus hautes fonctions ce n'est ni sérieux ni clair. Quand on est candidat on doit être libre de parler de tous les sujets. Comment Emmanuel Macron peut-il nous faire croire à un destin présidentiel si dès que ça chauffe vraiment il est contraint par la discipline gouvernementale. Je vais être honnête, ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Après les attentats de Nice, il n'avait pas grand chose à dire...

Vous voulez dire qu'à part l'économie il serait un peu juste sur le reste ?

Exactement. Je vous livre les indiscrétions d'un cadre de son équipe "en marche" : "c'est vrai qu'il n'a pas de corpus théorique sur la sécurité." Personne ne sait ce qu'il pense de la question ! Le mouvement est pétrifié. Une réunion est organisée mardi soir et là c'est le casse-tête. Il avait prévu d'émailler l'été de sorties pour égratigner le dogme économique et social de la Gauche. A défaut d'avoir quelque chose à dire sur l'attentat, il est allé donné son sang. C'est bien. Mais c'est de "la grosse com' qui tâche." Depuis il rame. Comment exister après le 14 juillet, après le reportage dans Paris Match qui a choqué l'opinion publique. Comment exister quand vous n'êtes pas reconnu naturellement comme un acteur du débat ? François Hollande a parfaitement conscience de tout ça. Il devait se rendre avec Emmanuel Macron à la French Tech. L'idée a été abandonné, il laisse Macron seul à Laval.

Mais entre temps, Emmanuel Macron se rend ce matin à Nice avec quelques acteurs de l'économie. S'il veut faire parler de lui, il devra trouver quelque chose à dire. Vite.


Une nouvelle grève à Air France

Emmanuel Duteil, expert Économie
 
Cette fois ce sont les PNC c’est dire à les steewarts et les hôtesses qui appellent à la grève à compter de mercredi et jusqu’au mardi d’après c’est à dire jusqu’au 2 aout. Cette grève va donc avoir lieu en plein pendant le plus grand chassé croisé de l’année. Elle a été lancée à l’appel de deux syndicats qui représentent environ la moitié des hôtesses et des steewarts.
 
Pourquoi cette grève ?
 
Direction et syndicat n’ont pas réussi à trouver un compromis sur la prolongation de l’accord sur les règles de travail, de rémunération et d’avancement. La direction voulait le reconduire avec quelques changements pour 18 mois, les syndicats eux voulaient 5 ans. Mais la direction le dit aujourd'hui ce n’est pas possible de s’engager sur aussi longtemps. Même si ça va un peu mieux actuellement, l’avenir de la compagnie n’est pas assez sûr. Il faut en effet pouvoir revoir plus régulièrement les conditions des personnels pour s’adapter à la réalité.
 
Cette grève tombe au plus mauvais moment !
 
La période de l’été est capitale chez Air France. Perdre des clients, rembourser les billets va encore couter cher à la compagnie. Selon la direction c’est surtout le court courrier et le moyen courrier qui vont être impactés. A priori le long courrier ne devrait pas être trop touché mais ces grèves à répétition sont une catastrophe pour la compagnie. De plus en plus de clients entreprises commencent sérieusement à regarder des alternatives à Air France. Les low cost comme easyjjet et ryanair sont de plus en plus agressives sur ce secteurs. Les clients comme nous réfléchissent à deux fois avant de prendre Air France. Il y a trop de risques de grèves... Clairement c’est irresponsable de la part des syndicats de lancer une telle grève aujourd'hui, c’est mettre en danger l’avenir de la compagnie.
 
Les syndicats ne sont pas les seuls responsables ?
 
Vous avez raison, les hôtesses et le steewarts ont fait de très gros efforts à l’inverse des pilotes. Cette grève c’est le signe que le dialogue social ne fonctionne pas chez air France. Cette énième grève est donc une alerte très forte pour le nouveau patron de l’entreprise. Il est urgent de faire évoluer la compagnie et la pacifier si on veut lui donner un avenir.


L'enquête express : un cambriolage résolu en un clic

Jeanne Daudet, experte Actualité régionale

A Juvisy-sur-Orge un habitant s'est fait cambrioler. Il a perdu entre autres son iPad. A priori le cambrioleur a pris toutes les dispositions nécessaires, ça s'annonce donc compliqué ! Oui mais voilà, le cambrioleur est un peu trop confiant et prend un selfie avec le nouveau iPad qu'il vient "d'acquérir". Sauf que l'objet est relié au compte iCloud, une application qui synchronise toutes vos données, contacts ou photos enregistrées sur votre ordinateur, téléphone ou tablette. Imaginez la surprise du propriétaire qui se connecte à son compte iCloud pour découvrir la tête de son cambrioleur !

C'est avec cette photo en main que la victime se présente au commissariat, où les policiers identifient très vite le suspect. Il s'agit d'un jeune homme de 19 ans qui vit à Grigny, il a été interpellé avec en plus 8 grammes de cannabis sur lui. Placé en garde à vue immédiatement !