Jean-Luc Mélenchon, le nouvel homme fort des sondages et la bibliothèque numérique Google Books : les experts d'Europe 1 vous informent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Antonin André, Axel de Tarlé et Anne Le Gall font le point sur l'actualité du jour.

Antonin André, expert politique

Jean-Luc Mélenchon se sent pousser des ailes. Un sondage le place devant François Hollande au premier tour de la présidentielle, il surfe sur la colère du peuple de gauche, déçu de 2012. Il fait campagne et il engrange : 95.000 signataires derrière JLM2017, c’est le site de sa candidature à la présidentielle lancée il y a à peine deux mois. 900 groupes JLM 2017 dans tout le pays qui préparent la grande marche des Insoumis le 5 juin à Paris. Rendez-vous place Stalingrad pour le grand meeting, le premier, du candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon.

D’ici là il va partout, de Nuit debout au congrès de la CGT, en passant par les visites d’usines et même à l’étranger. Un président, ça voyage. Il sera au Canada en fin de semaine. Jean-Luc Mélenchon se sent pousser des ailes, son crédo : lui et les citoyens, sans passer par les partis. "Je regarde passer le corbillard des Verts et le radeau de la méduse du Parti communiste", ironise-t-il. Jean-Luc Mélenchon se voit en agrégateur de ceux qui veulent réinventer la gauche, de l’extrême gauche au Parti socialiste. Son entourage affirme que des militants et des élus socialistes frappent à sa porte, demandent à le voir, pour un café, une prise de contact.

Est-ce qu’il peut doubler le candidat socialiste François Hollande comme un sondage l’indique, est-ce que c’est réaliste ?

Non, même lui d’ailleurs n’y croit guère. "Je n’ai aucune chance dans une situation ordinaire", confiait-il récemment. Il est lucide Jean-Luc Mélenchon : jamais les fractures du PS n’ont profité aux communistes et à Jean-Luc Mélenchon, ni aux municipales, ni aux européennes, ni aux départementales, ni même aux régionales.

Le PS décline et c’est le Font National qui engrange. Un chiffre pour illustrer la fragilité de sa dynamique : selon un récent sondage de l’Ifop, seuls 10% des électeurs de François Hollande en 2012 se reporteraient aujourd’hui sur un vote Mélenchon. Les militants socialistes déçus, il y en a qui partent mais ils partent pour nulle part. Il faut se souvenir que Jean-Luc Mélenchon troisième homme de la présidentielle, les sondages l’avaient déjà prédit en 2012. Certains instituts le propulsaient à 17% au premier tour, il avait fini à 11,1%, 4ème dans l’ordre d’arrivée. Signe du chemin qu’il lui reste à parcourir avant de parvenir à s’imposer comme le premier candidat de gauche à la présidentielle : la récolte des 500 parrainages d’élus, Jean-Luc Mélenchon considère que ça n’a rien d’une formalité. "Je ne suis pas serein" confie-t-il. Ses troupes sont déjà parties à leur recherche.


Axel de Tarlé, expert économie

La contrefaçon a plus que doublé en 10 ans, selon un rapport de l'OCDE. Elle représente plus de 400 milliards d'euros dans le monde et la France est l'un des pays les plus touchés.

Quels sont les produits les plus contrefaits ? En première position, il s'agit de la chaussure. Nike étant l'entreprise la plus piratée, devant Rolex et Vuitton.  Les produits les plus contrefaits sont ceux dont la marque est importante. Toutes les secteurs de luxe sont donc concernés comme les parfums, la cosmétique et les vêtements. Les médicaments dont la marque est importante sont également contrefaits ainsi que tout ce qui est matériel électrique.

Si l'on regarde, les pays qui sont les plus victimes de contrefaçons sont les États-Unis, suivis par l'Italie, la France et la Suisse. A l'inverse, 63% des contrefaçons sont fabriquées en Chine, très loin devant la Turquie à seulement 3%. Suivent Singapour, Thaïlande, Inde et Maroc. La contrefaçon est culturelle en chine, d'ailleurs les Chinois ont le même mot pour "copier" et "apprendre".

On ne peut rien faire pour lutter contre la contrefaçon ?

Si, les douanes sont très actives mais ce n'est pas simple. Le produit contrefait est expédié par courrier tout simplement et passe donc inaperçu. Mais, beaucoup d'entreprises occidentales ne veulent plus sous-traiter en Chine. Car si vous faites fabriquer votre produit en Chine, immédiatement, il va être copié et des faux vont apparaitre. C'est un réel problème pour les entreprises chinoises. Si les brevets, ne sont pas respectés, ça n'encourage pas à l'innovation. C'est le problème pour l'économie chinoise, qui cherche à monter en gamme. et qui souhaite passer d'une économie de production, vers une économie de la connaissance, de l'innovation. C'est tout simplement impossible dans un pays qui ne respecte pas les brevets, la propriété intellectuelle.


Anne Le Gall, experte innovation

La fin prochaine des écrans de téléphone qui se casse ou qui rayent.

L'écran est l'élément qui casse le plus fréquemment sur un téléphone. L’écran fendu représente sept cas de réparation sur 10. Alors, on a déjà vu arriver sur le marché des écrans incassables en plastique, le problème c'est que ces écrans sont épais et lourds car ils combinent plusieurs couches de matériau. D'où l'intérêt de ce nouveau procédé technique, mis au point à Hong Kong, qui vient d'être primé au salon des invention de Genève. Il s’agit de durcir les écrans de téléphone en appliquant à très haute température sur le verre, une fine couche de saphir, l'une des matière les plus dures au monde. Avec ce procédé, l'écran de téléphone devient aussi solide qu'un bloc de minerai et le téléphone n'est pas plus épais.

On n'utilisait pas déjà le saphir pour solidifier les écrans des montres ? Tout à fait, le cristal de saphir est utilisé depuis plusieurs années sur les écrans des montres de luxe car il est aussi extrêmement résistant aux rayures. Apple l'a aussi utilisé pour sa montre connectée. Le problème c'est que le cristal de saphir en lui-même coûte beaucoup plus cher que du verre, et il est moins transparent. D'où l'intérêt de ne pas utiliser le cristal lui-même, mais d'appliquer une couche de saphir sur le verre.

Dans le procédé primé à Genève, la couche de saphir appliquée sur le verre, mesure huit microns, elle est 10 fois plus fine qu'un cheveu et permet de garantir une protection pratiquement égale à celui du saphir lui-même. Ça coûte donc moins cher et ne nuit pas à la transparence de l'écran .