François Hollande en Polynésie et le projet d'accord entre Canal+ et BeIN Sports : les Experts d'Europe 1 vous informent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Axel de Tarlé, Anne Le Gall, Alex Taylor et Antonin André font le point sur l'actualité du jour.

Antonin André, expert politique

Le Président de la République François Hollande part en fin de semaine pour un long périple au bout du monde, la Polynésie et Wallis et Futuna, petites îles du bout du monde, et ce n’est pas que symbolique.

Cela faisait 37 ans que les Wallis et Futuniens attendaient la visite d’un président. Le dernier, c’était Valéry Giscard d’Estaing en 1979 et encore c’était en coup de vent, une escale de trois heures en rentrant de Nouvelle-Calédonie. François Hollande lui y passera une journée, il se rendra sur les deux îles de Wallis et de Futuna et sera accueilli par des rois. Il y a trois rois sur ces deux petits cailloux, un à Wallis et deux à Futuna : le président Français arrive en pleine crise de régime puisque le roi de Wallis Kapeliele Faupala a été destitué il y a plus d’un an et il n’est toujours pas remplacé.

Pourquoi cette visite n’est pas que symbolique ?

D’abord François Hollande s’était engagé à se rendre pendant son mandat dans tous les territoires et département d’outre-mer, avec la Polynésie et Wallis et Futuna il en aura fait le tour à l’exception des terres antarctiques et australes mais là-bas, il n’y a que des pingouins à visiter. la seconde raison de ce périple, c'est bien évidemment l’élection présidentielle de 2017…

Le président est-il déjà parti en campagne ? Les TOM DOM peuvent-ils vraiment peser en 2017 ?

Wallis et Futuna c'est 9.000 inscrits. Est-ce que ça vaut vraiment la peine de se taper 16.000 kilomètres en avion, peut-être pas, mais la Polynésie c’est 186.000 inscrits sur les listes électorales , 90.000 votants aux dernières élections.
La prochaine présidentielle risque d’être très serrée, la qualification pour le second tour peut se jouer à un ou deux points or le Front national est groupusculaire dans les DOM TOM. Il y a donc là-bas un réservoir de Voix et quand vous allez y faire campagne en costume de président de la République ça peut s’avérer très payant, nos concitoyens du bout du monde sont très sensibles à ces visites.
On s’était amusé d’un voyage de François Hollande le 24 décembre 2014, le jour du réveillon, à Saint-Pierre et Miquelon. On avait également ironisé sur un président se rendant à Saint Martin et Saint-Barthélémy...
Ce n'est pas du tout de la fantaisie, François Hollande laboure méthodiquement ces terres du bout du monde par calcul électoral. Il ne vient d’ailleurs jamais les mains vides puisqu'en Guadeloupe et Martinique, il était venu avec un Cilclotron pour chaque île, des appareils à plusieurs millions d’euros pour dépister les cancers.
En Polynésie, François Hollande va annoncer une aide financière et de nouveaux dispositifs juridiques pour indemniser les Polynésiens victimes des retombées des essais nucléaires à Mururoa.


Axel De Tarlé, expert économie

Canal + et BeInSport sur le point d'annoncer leur fiançaille alors qu'aujourd'hui, les deux chaines se font concurrence.

BeInSport, qui vient de battre un record d'audience avec 1,4 million de téléspectateurs, diffusait en exclusivité le match PSG contre Chelsea mardi soir en Ligue des Champions. il en sera de même pour le match retour le 9 mars prochain.
C'est un gros problème pour canal +, qui ne tient plus sa promesse d'offrir à ses abonnés, le meilleur du Football car la chaine cryptée a également perdu le championnat d'Angleterre qui a été racheté par Patrick-Drahi, le propriétaire de SFR.
Canal+ a donc un problème d'offre et perd des abonnés, le taux de désabonnement a augmenté de près de 15 %. Il faut préciser que le football est la première raison pour laquelle les gens s'abonnent loin devant le cinéma.

Mais pour BeInSport c'est également un problème car ces coups sportifs coutent très cher. BeInSport est déficitaire et perd 250 à 300 millions d'euros par an.
Jusqu'à présent, le Qatar s'en souciait peu mais, avec la chute des cours du pétrole, il faut désormais faire des économies.
D'où cette idée d'une paix des braves avec Canal+ qui distribuerait Be-In-Sport. Canal+ toucherait une redevance sur chaque abonnement. On peut donc imaginer des offres Groupées comme Canal+ Prémium avec tous les match en exclusivité de BeInSport.

Les autorités de la concurrence ne vont pas tiquer ?

Si mais Canal+ va expliquer que la concurrence est partout et que les deux chaines vont mal, cette situation n'est pas durable.
Il est vrai que rapprocher les deux chaines permettrait de faire des économies avec pourquoi pas à la clé, une baisse des prix. Les seuls perdant, c'est la Ligue de football, qui ne pourra plus faire monter les enchères.