François Fillon a mangé du lion et la Fnac prend le contrôle de Darty : les experts d'Europe 1 vous informent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

David Doukhan, Axel de Tarlé et Anne Le Gall font le point sur l'actualité du jour.

Axel de Tarlé, expert économie

Est-ce la fin de 'l'exception" Apple ?
Les ventes d'iPhone reculent et c'est une première dans l'histoire du groupe. L'action était d'ailleurs en nette baisse cette nuit.

Les ventes d'iPhone ont reculé de 16 %, par rapport à l'an dernier, du jamais vu depuis le lancement du produit en 2007.
On assiste à une banalisation du marché des smartphones, concurrencé par les Samsung, LG ou encore par les fabricants chinois.
L'iPhone parait désormais moins exceptionnel et les prix moyens sont en baisse de 610 à 565 euros.

Le problème c'est que l'iPhone représente les deux tiers des ventes d'Apple.
Le groupe a d'ailleurs annoncé un recul de son chiffre d'affaires de 13 %, une première depuis 13 ans. Apple met donc fin à une hausse ininterrompue des ses ventes depuis 51 trimestres.
Les actions d'Apple chutent dont logiquement de 8%.

Vous ne nous annoncez quand-même pas la fin d'Apple ?

Ce qui est inquiétant, c'est qu'on ne voit pas la relève. En général, quand un produit s'essouffle, Apple dégaine un nouvelle révolution.
Le groupe représente une succession d'innovations qui ont révolutionné le marché comme l'iMac (ordinateur portable), l'iPod (musique), l'iPhone ou encore l'iPad.
On ne voit pas aujourd'hui quel produit pourrait prendre le relai de l'iPhone.

L'Apple Watch n'en est qu'à ses débuts tout comme l'Apple TV et il n'y a rien de convaincant. La voiture Apple Car, elle, en est toujours à l'état de projet.

Et on ne peut s’empêcher de constater que cette panne d'inspiration se confond avec la mort de Steve Job, en 2011.


David Doukhan, expert politique

Il y a à peine quelques semaines tout le monde donnait François Fillon mort et enterré, et soudain c’est la résurrection. Il s’envole dans les sondages, les soutiens d’élus se multiplient et 72 parlementaires l’ont même annoncé publiquement. Bref, ce matin on se dit et pourquoi pas Fillon ?

Il ne faut jamais enterrer les gens d’avance. François Fillon passe devant Bruno Le Maire dans un sondage IFOP avec 15% d’intentions de vote. Il gagne également 13 points d’un coup dans le baromètre Odoxa auprès des sympathisants de droite avec 60% d’opinions favorables. Bref, ça n’était pas arrivé depuis longtemps mais François Fillon a le sourire et devient même inventif.
Figurez-vous que le 3 mai prochain, il va inaugurer une nouvelle forme de meeting. Devant une salle de 1.000 personnes, mais aussi devant tous les internautes qui voudront regarder cela de chez eux, il va présenter 18 mesures de son programme économique. Les spectateurs, dans la salle et via internet voteront pour hiérarchiser ces mesures. Après la démocratie participative de Ségolène Royale, le meeting interactif de François Fillon.

Pourtant François Fillon a toujours méprisé la communication, le buzz ?

Bien sûr que c’est de la communication, et c’est presque ça l’info. François Fillon qui a toujours méprisé les artifices de la communication et le buzz s’y met. Il a d'ailleurs musclé son équipe, sa communication est désormais gérée par la prestigieuse agence Image 7 d’Anne Méhaut avec à la manœuvre sa dircom de toujours Myriam Levy, de retour à ses côtés.
Quand on discute avec lui, l’homme a changé, il joue le "sûr de lui", il roulerait presque des mécaniques, alors que depuis toujours, c’était l’homme effacé, à la limite du cadre, fuyant caméras et interviews. Tout ça c’est fini, il multiplie les rencontres informelles avec des journalistes, on lui organise même des dîners avec les vedettes du PAF. Bref on ne reconnaît plus notre François Fillon. Vous savez pourquoi il se fait violence comme ça ? Parce qu’il veut gagner. Il est persuadé qu’il finira par être désigné et qu’Alain Juppé s’effondrera, que Nicolas Sarkozy n’entraîne plus que du rejet et que les autres ne font pas le poids.
Enfin, il y a un signe qui ne trompe pas, c’est à gauche : depuis des mois on ne me parle que de Nicolas Sarkozy et d’Alain Juppé et là, soudain, le PS mais aussi plusieurs ministres proches de François Hollande ont décidé de commencer à cibler François Fillon. L’un d’eux parie sur lui : "Nicolas Sarkozy est fini dit-il, Alain Juppé est trop âgé, Bruno Le Maire trop jeune, il reste Fillon".


Anne Le Gall, experte innovation

Innovation : des puces électroniques en papier mises au point au Portugal

Dans ces puces , le papier prend la place du silicium. Elles ressemblent à de toute petites photocopies recto-verso, de la taille de l’ongle du petit doigt.
Il y a de chaque côté du support en papier des conducteurs ou des semi-conducteurs. L'équipe portugaise qui les a mises au point il y a huit ans y a d'abord pensé un peu par hasard.
Il se trouve que ça fonctionne, la technologie n’a cessé de s’améliorer depuis.

Ce n'est quand même pas très solide, à quoi ça sert une puce en papier ?

C'est sûr que c'est une puce souple qui peut se déchirer mais c'est aussi moins cher que le silicium et c'est recyclable.
Donc cette technologie va permettre de développer des emballages intelligents pour l'alimentation, ils pourront par exemple nous prévenir quand la date limite approche.
La puce en papier pourra aussi être utile pour fabriquer des étiquettes interactives pour gérer les stocks dans les magasins ou encore pour concevoir des cartes de visite ou des affiches dont on change le contenu, mais encore des billets d'avion qui se modifient en temps réel si des changements surviennent sur le vol. Les puces en papier sont prometteuses et elles pourraient devenir l'invention européenne de l'année 2016.
Leurs créateurs, deux scientifiques de l’université de Lisbonne, figurent parmi les 15 finalistes du concours organisé par l'office européen des brevets.

C'est un concours européen, il y a aussi des Français parmi les finalistes ?

Quatre innovations françaises sont en lice également dans ce concours européen. Dans les différentes catégories, on trouve : le cœur artificiel Carmat du Pr Carpentier, une technologie française de stimulation électrique intra crânienne pour traiter Parkinson, un système de sécurisation des cartes à puce et enfin, un kit de diagnostic médical pour les pays en voie de développement.
Verdict le 9 juin prochain.