On n'est pas couché : Laurent Ruquier communique après une rentrée mouvementée

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du village est une chronique de l'émission Village médias
Partagez sur :

Chaque matin, Raphaëlle Baillot fait le bilan des différentes audiences télé de la veille et revient sur l'actualité médiatique.

Samedi, Emmanuel Macron a fait de l’égalité une grande cause nationale, mais pas que…

Dans son discours, il a longuement parlé de l’importance de l’éducation et comme les jeunes regardent de moins en moins la télé, il a fait une annonce étonnante.

Étendre les pouvoirs du CSA à la surveillance de l’Internet, le CSA a répondu à cette idée de manière sobre. "Le CSA accueille avec satisfaction cette déclaration et souligne sa disponibilité pour la prise en charge de cette nouvelle forme de régulation".

Depuis quelques jours, Village médias suit la grogne des rédactions France Télévisions, en raison des remaniements en vue aux magazines Envoyé Spécial et Complément d’Enquête.

Complément d’Enquête perdra t-elle la case de la deuxième partie de soirée pour alterner en prime avec Envoyé, réduisant mécaniquement la part de l’investigation sur France 2 ? Cette piste est sérieusement envisagée, au nom des économies à faire à tous les étages chez France Télé.

Du coup, la société des journalistes  de France 2 est sur le pont. Cet après-midi, elle signera une tribune dans les colonnes du Monde. Sous le titre "Défendre l’info de service public", les journalistes expliquent l’importance de donner les moyens à l’information, aux journaux, au magazines, et surtout quel est l’enjeu démocratique de tout cela.

Ils ont été invités chez Quotidien dès ce soir, mais ont décliné pour l’instant, car ils préfèrent attendre leur rendez-vous avec la présidente Delphine Ernotte, prévu demain.

Que se passe-t-il du côté de la direction ?

Officiellement, aucune décision n’est arrêtée. Le directeur de l’information l’a rappelé dans un message aux journalistes. Mais il est très clair, sur le fait qu’il doit faire des économies, et en appelle au "sens des responsabilités de chacun".

Enfin, la direction de l’info nous fait une précision au sujet du Soir 3 : oui, une des pistes envisagées est bien la suppression des éditions du weekend, le Soir 3 de la semaine n’est pas concerné.

Une revue de presse ?

Plutôt une revue d’offensive médiatique.

Après une rentrée disons mouvementée, Laurent Ruquier communique. Samedi, dans le Parisien, il a annoncé que les Enfants de la télé, qu’il présente le dimanche après-midi sur France 2, auront bientôt droit à une déclinaison en prime time.

Il en a surtout profité pour répondre aux critiques sur On n’est pas couché ?

Les réseaux sociaux qui étrillent l’émission? "ils ne représentent pas ce que pensent les Français". Les audiences un peu molles ? "Franchement, arrêtez", réplique l’animateur. "On est autant regardés à 23 heures que les autres talk-shows à 19 heures" . Il y a aussi ceux qui refusent de venir dans l’émission, tels Jean-Pierre Foucault. "Ça fait douze ans que ça dure" répond Laurent Ruquier.

Offensive médiatique, il n’y a pas qu’un seul article ?

Vendredi, Laurent Ruquier a accepté de faire la Une de M, le magazine du Monde, sous ce titre génial : "un clash ; une tisane et au lit". L’article détaille le fonctionnement de son duo avec sa productrice, Catherine Barma.

C’est  un long papier assez croustillant, que faut-il en retenir ?

Une vacherie d’abord. Catherine Barma est décrite comme l’inverse d’une intello. On lit qu’en réunion, elle a voulu inviter Bridget Jones quand elle a sorti son journal. Et puis il y a la fin de l’article : l’animateur annonce qu’il prend rendez-vous avec Delphine Ernotte en février pour parler de l’avenir de On n’est pas couché. "Si elle dit oui, il y aura un ONPC l’année prochaine". Drôle de façon de commencer une négo, par voie de presse.

Dernière info, ce dimanche on a aussi découvert les projets de Laurent Delahousse.

C’était dans le journal du Dimanche. Le journaliste a souvent dit qu’il rêvait de se lancer dans la fiction. Eh bien ça y est, il s’est lancé. Il a commencé le tournage d’un film avec l’écrivain Jean D’ormesson. Et il dévoile le pitch "Un homme, au soir de sa vie, se demande s'il a vraiment écrit le chef-d'œuvre qu'il portait en lui. Ne s'est-il pas éparpillé ? Et maintenant qu'il s'en rend compte, n'est-il pas trop tard" ?