Le JT de Jean-Pierre Pernaut délocalisé à Berd’huis pour son entretien avec Emmanuel Macron

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du village est une chronique de l'émission Village médias
Partagez sur :

Chaque matin, Raphaëlle Baillot fait le bilan des différentes audiences télé de la veille et revient sur l'actualité médiatique.

L’info du jour

Jeudi, il y aura du rififi à Berd’huis. Ce village tranquille du parc naturel du Perche, situé à deux pas de Nogent le Rotrou, est déjà envahi par les journalistes. Car jeudi, le JT de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut sera délocalisé dans l’école cette petite commune d’un peu plus de 1.100 habitants, à l’occasion d’un grand entretien avec Emmanuel Macron. Pour en savoir plus sur le montage de cette opération spéciale par TF1, Europe 1 a trouvé Brigitte, non pas la première dame, mais Madame la Maire, Brigitte Luypert, au micro d’Adrien Becq.

À noter jeudi, LCI sera en édition spéciale toute la journée.

LCI va diffuser l’interview du Président en même temps que TF1, et le soir même en deuxième partie de soirée, elle diffusera un documentaire très attendu : le dynamiteur. Vous découvrirez des images jamais vues sur les coulisses de l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron. Ce film est produit par David Pujadas, écrit et réalisé par David Doukhan, le chef adjoint de notre service politique, ici à Europe 1. On aura l’occasion d’en reparler.

Une autre bataille de la com’ se joue aux États-Unis.

Ça se joue aux États-Unis mais ça nous concerne tous. Facebook tente de redorer son blason auprès de l’opinion. À la veille de son audition devant le Congrès américain, demain et après-demain, Mark Zuckeberg a pris les devants avec des annonces. Promis, juré, désormais Facebook ne sera plus une jungle où tout le monde et surtout n’importe qui tentera de vous faire voter pour tel ou tel. L’origine de tout cela, c’est le scandale Cambridge Analytica : Facebook a laissé cette société d’influence politique siphonner les données de 87 millions d’utilisateurs. Et le réseau social n’a pas réagi en 2016, quand des faux comptes situés en Russie ont inondé le réseau social de milliers de pubs ciblées pour peser dans la campagne américaine. Plus proche de nous, les mêmes manipulations ont eu lieu avant le Brexit.

Quelles seront les mesures pour lutter contre ces ingérences politiques ?

Désormais, pour éviter les faux comptes, tout compte qui revendiquera subitement un grand nombre d’utilisateurs sera vérifié. Tous les annonceurs qui achètent de la pub politiques devront être identifiés comme tel, en mentionnant clairement qui les a financé. Enfin, ça va encore plus loin, tout message à caractère politique devra être authentifié, c’est-à-dire que Facebook vérifiera l’identité de l’utilisateur du compte et sa localisation.

Cette semaine, Raphaëlle Baillot fera le débrief des auditions de Mark Zuckerberg devant le Congrès.

Oui, il est possible que cela soit croustillant quand on connaît la pugnacité des élus américains, d’autant que Mark Zuckerberg ne s’est jamais montré ni très spontané ni très à l’aise à l’oral.

Le son du jour ?

Ce dimanche matin, c’était le marathon de Paris, diffusé en direct sur France 3. Au commentaire, l’éternel Patrick Montel se lâche au moment où la course passe devant le siège de France Télévisions, séquence humour toujours.

Une info météo.

Le tournage du nouveau feuilleton devait commencer ce matin à Montpellier. Sauf que ce matin à Montpellier, patratras, le temps fait des caprices. On a demandé une consultation express à l’expert des experts : Monsieur Laurent Cabrol nous a délivré un bulletin spécial météo à Montpellier. Du coup, le tournage du feuilleton de France 2 est décalé. C’est quand même dommage pour un sopa opera dont le nom de code est Grand Soleil. D’ailleurs, surveillez vos réseaux sociaux le vrai nom du feuilleton devrait être révélé par France 2 ce mardi, sous forme d’une petite vidéo.