La fin de la neutralité du net aux États-Unis

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du village est une chronique de l'émission Village médias
Partagez sur :

Chaque matin, Soizic Boisard fait le bilan des différentes audiences télé de la veille et revient sur l'actualité médiatique.

L’info média du jour, la fin de la neutralité du net aux États-Unis.

On en entendait parler depuis quelque temps, le gendarme des télécoms américain a tranché ce jeudi.
La neutralité du net c’était une règle adoptée sous Barack Obama qui garantissait un Internet libre et ouvert.
Toutes les connexions étaient traitées de façon égale, désormais les opérateurs feront ce qu’ils veulent.
Par exemple, ralentir la vitesse de connexion pour accéder à certains sites comme les réseaux sociaux qui génèrent le plus de trafic. L’opérateur aura le droit de facturer un petit supplément pour que ça aille plus vite.

La crainte, un internet à deux vitesses.

Forcément, même si pour l’instant seuls les États-Unis sont concernés et qu’en France, ce principe de neutralité du net est protégé par la loi de 2016.
Mais Orange aimerait bien franchir le pas. Son PDG, Stéphane Richard, pas plus tard qu’il y a quelques jours expliquait que réfléchir à créer un Internet à plusieurs vitesses en France était “une obligation”.
Affaire à suivre donc…

Mickey a les dents longues.

Et un appétit d’ogre puisque Disney a croqué la 21st Century Fox.
Il s’offre ainsi les studios de cinéma et de télévision du magnat des médias Robert Murdoch pour environ 50 milliards d’euros, soit 11 fois le budget de France Télévisions, la facture du Brexit ou 225 Neymar.
Après Pixar, Marvel Entertainment et Lucasfilm et la société productrice des Star Wars, l’insatiable Disney met à présent la main sur l’un des plus grands studios américains et surtout, sur un immense catalogue de films et de séries qui va d’Alien aux Simpsons en passant par Avatar, Titanic et X-Men.

C’est déjà beaucoup mais ce n’est pas tout !

Dans la corbeille de la mariée il y a aussi le site américain de vidéos à la demande Hulu, dont Disney possédait déjà un tiers. Il devient donc désormais majoritaire.
Hulu est une jeune société, lancée il y a tout juste 10 ans, avec 13 millions d’abonnés aux États-Unis et au Japon seulement.
Disney vient donc de s’offrir un immense catalogue pour nourrir sa plateforme de streaming et assoir sa domination mondiale.
En ligne de mire : son concurrent direct, Netflix.

Le navigateur François Gabart devrait boucler son tour du monde ce week-end, un événement à vivre en live 24/24 sur le site et les applis France TV.

Le digital au service de cette tentative de record autour du monde avec un live permanent.
France Télé a déployé un dispositif numérique exceptionnel: caméras embarqué sur le trimaran, vidéos, tweets, parcours en temps réel et interviews sur internet. Le digital va-t-il remplacer l’écran de télévision ? C’est la question que nous avons posée au patron des sports de France Télé, Laurent Eric Le Lay.
Et ça marche bien ! Pour vous donner une idée : 1,2 million de vidéos vues depuis le départ d’Ouessant le 4 novembre dernier.
Et France Télé pense déjà à la suite puisque ce dispositif digital sera de retour pour les JO d’hiver en février.