Journée décisive pour les magazines Envoyé spécial et Complément d'enquête

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du village est une chronique de l'émission Village médias
Partagez sur :

Chaque matin, Raphaëlle Baillot fait le bilan des différentes audiences télé de la veille et revient sur l'actualité médiatique.

Ce mardi est une journée capitale pour l’avenir d’Envoyé Spécial et de Complément d’Enquête.

Le bras de fer entre les journalistes des deux magazines d’investigation de France 2  et la direction de l’information continue. Ce mardi, la société des journalistes rencontre la présidente Delphine Ernotte, puis une Assemblée générale est prévue à 16h30.

Les dernières nouvelles n’ont pas rassuré la rédaction.

La direction de l’information cherche à faire des économies. La première piste envisagée, c’était un remaniement de la soirée du jeudi : au lieu de diffuser coup sur coup Envoyé Spécial puis Complément, la direction envisageait d’alterner les deux émissions en première partie de soirée.

Cette piste est-elle abandonnée ?

C’est ce qui ressort d’une réunion qui a eu lieu hier soir entre les deux présentateurs, Élise Lucet et Thomas Sotto, et la direction de l’information.

Sauf qu’après cette réunion, c’était la sidération dans les rangs des journalistes. Car la nouvelle piste de la direction de l’info, c’est d’externaliser au maximum les sujets d’enquête de ces émissions.

Externaliser, ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que les reportages ne seront pas réalisés par des reporters maisons, intégrés à France Télévisions, mais livrés clé en main par des productions extérieures. Si vous faites cela, vous faites baisser mécaniquement le nombre de fiches de paies internes à la rédaction. On passerait de 27 à six reporters payés par France Télé, pour les deux émissions confondues.  Tout ça après des embauches en début de saison.

Il y aurait aussi un symbole plutôt désastreux.

C’est un peu la cerise sur le gâteau. En gros, il y a une tradition : les journaux télévisés "prêtent" certains de leurs journalistes aux magazines. C’est le cas d’un des journalistes les plus doués de France Télévisions, Tristan Waleyck. Son cas est symbolique pourquoi ? Parce qu’il a eu le prix Albert Londres, le prix français le plus prestigieux, pour son enquête sur Vincent Bolloré diffusée dans Complément d’Enquête.

Si les options de la direction étaient confirmées, il pourrait retourner au journal télévisé. Le prix Albert Londres obligé de faire des sujets d’une minute 30. ça ferait désordre.

Cet après-midi aura donc lieu l’Assemblée générale.

Que peut-il se passer si le dialogue n’était pas rétabli ? Delphine Ernotte pourrait être visée par une motion de défiance des journalistes. On a appris ce lundi une autre info de source syndicale, la perspective d’une grève qui pourrait commencer le 11 décembre sur tous les médias publics.

Ce n’est décidément pas une saison facile pour Incroyable Talent.

Après l’éviction du juré Gilbert Rozon, l’émission doit faire face à une nouvelle polémique. Jeudi dernier, un jeune chanteur nommé Dany avait chanté un texte en hommage à un ami soi-disant victime du Bataclan. Cet ami n’existait pas, ce sont des associations de victimes du 13 novembre qui l’ont remarqué et qui ont saisi le CSA. Le jeune homme s’est excusé sur son Facebook.

Direction London, la BBC s’est offert une interview historique ce lundi.

La vénérable Beeb, la télé publique britannique, a diffusé ce lundi soir à 18 heures (heure locale) la première interview du Prince Harry et de sa fiancée l’actrice Meghan Markle.  Les fiancés sont apparus ensemble sur un canapé dans leur résidence, à Kensington Palace.

20 minutes d’interview guimauve qui parle d’amour au premier regard et d’engagement pour la vie. C’est une tradition que renouvelle la famille royale à chaque annonce de fiançailles et c’est toujours un carton d’audience.

En novembre 2010, l’interview de fiançailles de Kate et William avait réuni 6,3 millions de téléspectateurs britanniques. C’est beaucoup, mais sachez que le mariage avait fait deux milliards d’audience dans 180 pays en avril 2011.

Pour celle-ci on n’a pas encore les audiences, mais on a quelques infos.

Ce matin les journaux anglais font tous le portrait de Mishal Husain, la journaliste de BBC news qui a fait l’entretien. Le prince Harry l’a choisie, disent-ils, pour ses qualités humaines et pour son caractère terre à terre. Le Daily Mail emploie à son sujet un adjectif un peu intraduisible, mi compliment mi vacherie, "unstarry", ce n’est pas une star quoi.

Meghan Clarke, la fiancée, est en tous cas un membre de Village médias.

Enfin plus maintenant. Elle a été la star d’une série américaine que vous connaissez peut-être, qui s’appelle Suits et qui passe sur Netflix. Et comme la vie est bien faite, le tournage de la saison 7 vient de s’achever, et la belle Meghan est donc libérée de toutes ses obligations professionnelles.