Envoyé spécial et Compléments d'enquête : vers une inversion des deux cases ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du village est une chronique de l'émission Village médias
Partagez sur :

Chaque matin, Raphaëlle Baillot fait le bilan des différentes audiences télé de la veille et revient sur l'actualité médiatique.

Le Journal du village sera 100 % France Télévisions ce mardi matin. Comment réformer la télé publique tout en dépensant moins, c’est un des grands sujets du moment et il y a du nouveau.

L’État, qui finance les médias publics, a demandé à tout le monde, télé radio etc de réfléchir à leur avenir à l’horizon 2022. Un avenir plus numérique mais moins coûteux.

La nouveauté, c’est que la Présidente de France Télévisions a apporté sa contribution, révélée hier par le journal Le Monde.

La grande idée de Delphine Ernotte, c’est que les médias publics français  puissent rivaliser avec Netflix au niveau de la création, c’est-à-dire de la production de fictions. Sauf qu’avec les budgets franco français c’est impossible. Du coup, Delphine Ernotte propose une alliance avec les autres télés publiques européennes, comme la Rai italienne, la ZDF allemande ou la TVE espagnole.

Autre projet dévoilé par Delphine Ernotte ? Ça se passe au niveau des antennes locales du groupe, il s’agirait, en gros, de créer 13 entités régionales en partenariat avec les radios France Bleu. ça c’est classique, mais la nouveauté, c’est que la patronne de France Télé propose aussi de faire d’inclure les journaux de la PQR dans ces projets. 

Il y a du rififi aux magazines de France 2.

Il y a 90 journalistes qui fabriquent les magazines Envoyé Spécial, Complément d’enquête et 13h15 le dimanche.  Tous sont très inquiets car la direction de l’info parle depuis vendredi dernier d’un nouveau projet, une nouvelle manière de construire les jeudi soirs de France 2. Au lieu de diffuser Envoyé Spécial en prime puis Complément d’enquête en deuxième partie de soirée, il s’agirait d’alterner entre Envoyé Spécial et Complément en prime. Ce qui ferait mécaniquement moins d’émissions.

La crainte numéro 1 des journalistes, c’est que le but de tout ça soit  de réduire la voilure de la rédaction des magazines, qui passerait de 90 à 60 postes ETP comme on dit, équivalent temps plein.

Tout ça est en train de se dérouler au moment où on se parle. À 10 heures, Delphine Ernotte réunit son comité exécutif, c’est-à-dire la douzaine de patrons de France Télé.

La société des journalistes est en train de lui remettre, là tout de suite , une lettre ouverte intitulée "serez-vous la présidente qui va sacrifier les magazines d’info du service public". On va suivre tout çà de près. Parce que les décisions qui seront prises auront un impact sur ce que vous auditeurs verrez à la télé.

On termine par un cocorico qui fait du bien.

Cette nuit, à New York, la fiction de France 2  "Ne m’abandonne pas" a remporté l’international Emmy Award du meilleur téléfilm.

Il s’agit des International Emmy awards, pas de la grosse cérémonie californienne des récompenses américaines, ça c’est les Emmy tout court.

Oui, mais c’est quand même super d’avoir eu cet international emmy, car d’abord, c’est une surprise, et ensuite, ça récompense une démarche qui est trop rare en France : créer des fictions sur l’actualité immédiate. Ne m’abandonne pas raconte la lutte d’une mère pour empêcher sa fille Chama de partir faire le Djihad.

Lors de la diffusion, en février dernier sur France 2, vous étiez 5,1 à avoir regardé ce film.