Emmanuel Macron s’attaque aux Fake News

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le journal du village est une chronique de l'émission Village médias
Partagez sur :

Chaque matin, Soizic Boisard fait le bilan des différentes audiences télé de la veille et revient sur l'actualité médiatique.

Emmanuel Macron s’attaque aux Fake News.

Les fake news, ces fausses nouvelles en français, rumeurs ou propagande qui se répandent via les réseaux sociaux et des milliers de comptes comme une trainée de poudre. Mercredi, lors de ses vœux à la presse le chef de l’État a donc annoncé une loi pour lutter contre les fake news.
Pourquoi seulement en période électorale ?

On se souvient que la campagne présidentielle 2017 avait été particulièrement fournie en fake news. La cible principale était Emmanuel Macron lui-même.
Parmi les nombreuses rumeurs celle d’un compte offshore aux Bahamas, une rumeur que Marine Le Pen avait relayé lors du débat télévisé face au candidat.
Toutes ces rumeurs et ces intox créent un climat ou une atmosphère de suspicion qui fragilisent la démocratie estime le chef de l’État. La nouvelle loi exigera la transparence totale des différentes plateformes, qui devront par ex rendre publique l’identité de ceux qui publient.
Mais les fake news, il y en a tout le temps, alors pourquoi réglementer seulement les périodes électorales? Ça le président ne l’a pas dit.

Cauet attaque NRJ en justice.

L’animateur qui avait été limogé par la station en juillet assigne son ancien employeur devant le tribunal de commerce. Pourquoi pas les prudhommes ? Tout simplement parce que son contrat avec NRJ a été signé par sa société, Be Aware.
L’été dernier NRJ avait mis un terme sans explication après sept saisons à l’émission “C Cauet” programmée chaque soir de 19 heures à 22 heures. Une émission au contenu plutôt trash qui générait de plus en plus de problèmes, notamment avec le CSA. On se souvient de l’amende d’un million d’euros infligée en décembre. Le montant des dommages réclamés par Cauet n'est pas connu.

La télé prend des couleurs.

Les “personnes non blanches” (c’est le terme officiel) sont mieux représentées à la télévision, c'est le principal constat du CSA qui publie ce matin sa nouvelle vague de la diversité dans les médias. Pour Mémona Hintermann chargée de la diversité au CSA, on a passé un cap.

Nouvel indice cette année, celui de la précarité et là, la télé peut mieux faire.

La pauvreté mais aussi le handicap, là aussi la télévision peut mieux faire pour représenter la réalité du pays car 20% des Français sont en situation de handicap selon l’Insee.

On a appris ce matin la disparition de l'éditeur Paul Otchakovsky-Laurens.

Le fondateur des éditions P.O.L qui avait publié Georges Perec ou Marguerite Duras.
Paul Otchakovsky-Laurens est mort à 73 ans mardi à Marie-Galante en Guadeloupe dans un accident de la route. Il avait fait découvrir des auteurs comme Emmanuel Carrère, Marie Darrieussecq ou Camille Laurens.